Lance Stephenson, travailler plus pour gagner plus ?

Lance Stephenson a mûri et il est s'applique désormais à bosser dur et sans relâche. Avec une belle revalorisation salariale à l'arrivée ?

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Lance Stephenson, travailler plus pour gagner plus ?
Il est désormais adulé du public des Indiana Pacers. En vrais connaisseurs, les fans de l’état apprécient le côté bagarreur et les investissements sans relâche de Lance Stephenson sur le parquet. Le gosse de Brooklyn était même l’un des éléments majeurs de la franchise l’an passé lors de la campagne héroïque des Pacers en playoffs (défaite en finale de Conférence face à Miami 4-3). Pourtant, sa carrière NBA aurait bien pu ne jamais décoller. En effet, ses sautes d’humeur et son manque de maturité avaient le don de foutre en rogne les dirigeants d’Indiana. L’arrière bodybuildé ne changeait même pas son linge sale… A 23 ans, Lance Stephenson s’est désormais mis au boulot et il se donne à fond. Au point d’être adoubé par Larry Bird himself, le boss de la franchise.
« On va faire tout ce qu’on peut pour garder ce jeune homme. Il bosse comme personne et vous allez vous en rendre compte sur le terrain car il a très bien travaillé cet été, » assure l’Oiseau.
Larry Bird est capable de placer des coups de gueule mais il est toujours « présent pour récompenser le travail » de ses joueurs. Histoire de bien faire passer le message, il a tenu à s’adresser personnellement à Lance Stephenson lors de la rentrée médiatique des Pacers :
« Je vois Lance Stephenson revenir ici la saison prochaine. L’année prochaine, ce sera ton tour. »
La légende fait ici référence au contrat gargantuesque signé par Paul George il y a quelques jours (90 millions sur 5 ans). Evidemment, l’arrière polyvalent d’Indiana ne percevra pas le même salaire. Mais il y a forte à parier que le new-yorkais verra son salaire multiplier par 4 ou 5 (voire plus, il touche… 1 millions de dollars cette saison).
« J’aimerais rester à Indiana, il n’y a aucun doute là-dessus », avoue le joueur de 23 ans.
Stephenson est si essentiel aux Pacers que les observateurs se demandent même s’il ne devrait pas conserver sa place dans le cinq majeur alors qu’il est en concurrence avec Danny Granger, un All-Star qui tournait à une vingtaine de pions par rencontre avant sa blessure. Un All-Star qui touche accessoirement 14 millions de dollars la saison. Les fans des Pacers peuvent donc se sentir rassurés, Larry Bird fera tout pour conserver son groupe. A Indianapolis, ville de cols bleus, seul le travail paie, (aucun remords pour les pêchés...). Via NBA.COM
Afficher les commentaires (8)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest