Lance Stephenson, loin d’être « ready » ?

Après un dernier match catastrophique contre les Detroit Pistons, Steve Clifford a demandé de la patience sur le cas Lance Stephenson.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Lance Stephenson, loin d’être « ready » ?
Quand on se fait appeler "Born Ready" depuis le lycée, avoir des problèmes d’adaptation dans sa nouvelle équipe, ça fait un peu tâche. Pourtant, Lance Stephenson a encore du mal à se fondre dans le collectif des Charlotte Hornets et il est une nouvelle fois passé au travers lors du dernier match contre les Detroit Pistons (2/10 aux tirs). Recrue phare de l'intersaison de la franchise de Michael Jordan, Lance Stephenson va avoir besoin de temps pour apprendre son nouveau rôle selon son coach Steve Clifford :
"On doit être juste avec lui, tout le monde est en train de mettre trop d'attentes sur lui, il n'a que 23 ans et il n'a jamais été dans ce rôle là. Il y a beaucoup de choses qu'il doit gérer car il a plus de responsabilités, il est en phase d'apprentissage", a déclaré Steve Clifford au Charlotte Observer.
Véritable révélation des deux dernières saisons avec les Indiana Pacers, Lance Stephenson était couvé jusqu'à maintenant par Frank Vogel et il avait appris à gérer ce rôle d'impact player en sortie de banc. Dorénavant starter et cadre des Hornets, l'arrière semble avoir encore du chemin à parcourir avant d'être réellement performant. De son propre aveu, il doit encore progresser :
"Je continue d'apprendre match après match, je tente de m'habituer au style de jeu de ma nouvelle équipe et de m'ajuster à mes partenaires. Aujourd'hui, j'ai raté un grand nombre de shoots et je suis passé à côté de mon match, je dois persévérer, c'est le but de la pré-saison."
Il y a quelques semaines, Lance Stephenson avait expliqué qu'il voulait simplement s'intégrer aux Hornets sans bousculer la hiérarchie établie avant son arrivée. Désigné comme la 3ème option offensive par Steve Clifford après Al Jefferson et Kemba Walker, il doit simplement jouer son jeu comme aux Pacers par le passé. En tout cas, son entraîneur est conscient des possibilités mais aussi des limites de son nouveau joueur :
"Les gens vont devoir être patients avec lui. On peut voir son talent, ses capacités et son envie de bien faire...c'est un bon joueur. Mais il n'a marqué que 13 points par match dans sa meilleure saison, ce n'est pas un gars qui a marqué 22 points par nuit pendant 8 ans."
Il est vrai que Lance Stephenson bénéficie d'une hype importante grâce à un certain buzz autour de lui, mais il ne faut pas oublier qu'il reste un jeune joueur qui n'a pas encore pris une dimension digne d'une superstar (ou même d'un joueur All-Star). Bon défenseur, véritable playmaker, il n'a que 23 ans et malgré son surnom, il va avoir besoin de temps pour être définitivement prêt à exploser au plus haut niveau.
Afficher les commentaires (2)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest