Lance Stephenson : « Je voulais rester à Indiana »

Lance Stephenson a rejoint cet été les Charlotte Hornets pour 27 millions de dollars sur 3 ans, pourtant, il avait l'intention de rester aux Indiana Pacers.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / NEWS
L'été des Indiana Pacers a été cauchemardesque, pas seulement suite à la blessure de Paul George, mais aussi à cause du départ de Lance Stephenson aux Charlotte Hornets. Le fantasque arrière était l'un des membres essentiels de la rotation de Frank Vogel et il s'était imposé comme l'un des meilleurs jeunes joueurs de la ligue. Conscient du talent de "Born Ready", les Pacers ont souhaité rapidement le prolonger avec une offre de 44 millions de dollars sur 5 ans au début de la free agency, mais ils ont fait l'erreur de lui donner une deadline. Lance Stephenson a expliqué le déroulement des négociations :
"Je voulais rester aux Pacers, mais ils m'ont donné une deadline et je devais faire un choix dans la précipitation. Je n'avais pas le temps de réfléchir, j'avais simplement envie de voir mes options avec les autres équipes", a expliqué Lance Stephenson au IndyStar.
Sauf que le 2 juin devant le refus de Lance Stephenson de prolonger immédiatement, les dirigeants des Pacers ont pris la décision de signer CJ Miles. Une décision que le nouveau leader des Hornets a vécu comme un signal très fort contre lui :
"Ils n'avaient rien de plus pour moi, ils n'avaient plus d'argent...c'était basiquement tout ce qu'ils avaient à m'offrir. Dès que j'ai dit non à leur offre, ils ont signé CJ Miles, j'ai compris qu'il n'y avait plus aucune chance de revenir, ils ont décidé d'aller de l'avant et de signer un autre joueur."
Même si c'est facile de refaire l'histoire aujourd'hui, si jamais les Pacers s'étaient montrés un peu plus patients avec Lance Stephenson lors des négociations, "Born Ready" serait sûrement encore à Indiana aujourd'hui. En tout cas, l'arrière garde un excellent souvenir de son passage aux Pacers puisqu'il a récemment diné avec plusieurs de ses anciens coéquipiers et qu'il a déclaré que Larry Bird était son mentor pour la vie. Hors du cocon des Pacers, Lance Stephenson va devoir définitivement prendre son envol avec les Hornets.
Afficher les commentaires (2)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest