Le Heat a-t-il vraiment perdu à cause d’une erreur d’arbitrage sur Kelly Olynyk ?

Alors qu'il restait environ 7 minutes, l'intérieur du Heat Kelly Olynyk a reçu une faute flagrante injustifiée selon l'arbitre qui a pris cette décision.

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Le Heat a-t-il vraiment perdu à cause d’une erreur d’arbitrage sur Kelly Olynyk ?

C'était l'un des chocs de la nuit à l'Est. Le dauphin des Bucks, les Raptors, affrontait le Heat de Miami, l'une des belles surprises de cet exercice 2019/20. Une belle affiche en perspective qui a accouché d'un beau come-back, puis d'une fin étriquée. Malheureusement pour eux, les joueurs du Heat, précisément Goran Dragic et Jimmy Butler, ont sabordé leurs chances avec deux ballons perdus coup sur coup à moins de 30 secondes de la fin. Sauf qu'un débat émerge aux Etats-Unis. La rencontre ne s'était-elle pas jouée un peu plus tôt dans cette ultime période ?

Il reste un tout petit moins de sept minutes quand se déroule l'un des faits marquants du quatrième quart-temps. Kyle Lowry amorce une contre attaque quand Kelly Olynyk tente de couper celle-ci. Sauf que son geste semble toucher le visage du meneur canadien. Après ralenti, rien ne permet d'assurer qu'Olynyk se rend coupable d'un mauvais geste. Les arbitres se concertent et donnent une faute flagrante à l'intérieur du Heat. Lowry applaudit avec un petit sourire en coin.

Dwight Howard voit Toronto en Finales plutôt que Milwaukee

Le score est alors de 92-92. Les deux lancers sont réussis, puis Serge Ibaka marque deux paniers consécutifs. Un 6-0 en l'espace de 45 secondes. Miami ne s'en relèvera jamais, alors qu'il restait 7 minutes à jouer. Sans doute le contre-coup du come-back de 17 points. Néanmoins, cette décision a été lourde de conséquences. Une coup de sifflet injustifiée puisque l'arbitre lui-même a admis qu'il s'était trompé.

"Au ralenti, on a jugé que Kelly Olynyk avait eu un geste agressif et avait touché le visage de Kyle Lowry. Sur le coup, j'ai vu ça comme une faute flagrante. Mais après la rencontre en y repensant, c'était plus une action naturelle d'un joueur jouant la balle et le contact ne remplissait pas tous les critères d'une faute flagrante."

Oui, il y a eu erreur d'arbitrage. Comme il y en a une dizaine par match. Mais il restait suffisamment de temps au Heat pour refaire ce retard. On va dire que Kelly Olynyk a payé, sur le coup, sa réputation de joueur dirty.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest