Le jour où Jalen Rose a failli être tué par balles

Jalen Rose a une histoire assez dingue qui lui est arrivée vers la fin de sa carrière de joueur; alors qu'il traînait à Los Angeles...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / décalage
Le jour où Jalen Rose a failli être tué par balles
Jalen Rose est l'un des consultants les plus agréables à écouter en NBA, notamment parce qu'il a toujours une tonne d'anecdotes à livrer dans des podcasts sur Grantland ou lors de ses apparitions sur ESPN. L'une d'entre elles, plutôt sordide et qui aurait pu , a récemment été mise en scène par Grantland. Vous pouvez retrouver la vidéo plus bas, mais on vous a fait une traduction du récit de l'ancien joueur des Indiana Pacers au cas où.
"C'était en septembre 2003 à Los Angeles. On était avec mon pote Ryus en train de jouer à Madden dans le canapé. A minuit, on s'est dit qu'on allait se faire un petit tour en ville pour s'amuser. On a pris une voiture de location, parce que la mienne était tout le temps HS à cause de tout l'équipement que je mettais dedans."
"On s'est retrouvé dans un club de la ville où les joueuses des LA Sparks, qui venaient d'être championnes, fêtaient leur titre en NBA. Il y avait Lisa Leslie, je lui ai fait un câlin pour la féliciter, on a trinqué et célébré cette victoire avec elle. Au moment de quitter le club, les filles nous ont demandé de l'aide pour trouver leur chemin. Je leur ai dit de nous suivre jusqu'à ce que nos routes se séparent".
"Sur le retour, tout se passait bien, jusqu'à ce qu'on s'arrête à un feu rouge entre Sunset et Berrington. J'ai jeté un coup d'oeil à ma droite et vu une Cadillac rouge. Un mec en est descendu et est venu du côté passager avec un flingue. Je ne savais pas quoi faire, j'étais bloqué. J'étais OK pour lui laisser la voiture, surtout que ce n'était pas la mienne. Il a commencé à se détendre et à poser la main sur la voiture. C'est là que j'ai appuyé sur l'accélérateur et que le type nous a tiré dessus : 9 fois ! Au bout de quelques mètres, j'ai vu que la voiture commençait à fumer mais que moi je n'avais rien. Ryus saignait énormément sur le côté du visage. J'ai essayé de le réconforter et lui ai promis de le conduire à l'hôpital. On n'était quand même pas venu de Detroit jusqu'à LA pour vivre ça..."
"J'ai passé un coup de fil pour demander où était l'hôpital le plus proche, parce que mon pote ("my dawg" en VO) avait pris une balle. J'ai suivi les indications et m'y suis rendu, sauf que c'était un hôpital vétérinaire. Au téléphone, la fille a cru que c'était mon chien qui était blessé ("my dog")... Heureusement, quelques mètres plus loin on a trouvé un vrai hôpital et il a pu se faire soigner. Aujourd'hui encore, Ryus vit avec un fragment de balle dans le cou".
https://www.youtube.com/watch?v=pPFHQCp5nwA
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest