Le « Load Management », ce n’est pas pour Giannis

Giannis Antetokounmpo n’a pas l’intention de laisser filer des matches en cours de saison. Le Grec veut jouer partout, tout le temps.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié
Le « Load Management », ce n’est pas pour Giannis

La NBA s’est trouvé un nouveau terme à la mode. Le « Load Management. » Expression flou au sens large qui désigne plus ou moins la mise au repos des superstars par leur franchise. Le but est simple : économiser au maximum les meilleurs joueurs pour qu’ils soient en forme au moment des playoffs. Et comme toujours aux Etats-Unis, ça donne lieu à des débats interminables où chacun donne son avis. En tout cas, Giannis Antetokounmpo a déjà choisi son camp.

« Si je ne me bosse pas, je ne me sens pas bien. Comme le dit Michael Jordan, le travail élimine la peur », note le MVP en titre.

Pour le patron des Milwaukee Bucks, rater des matches sans être blessé est une aberration. Comme James Harden, il dispute quasiment toutes les rencontres chaque saison et c’est d’ailleurs aussi pour ça qu’ils sont constamment dans la course au MVP. Mais les Bucks sont aussi réalistes. Ils ont compris l’importance de reposer leur superstar. Giannis Antetokounmpo est par exemple limité à 32 minutes par match. Il ratera aussi sans doute quelques rencontres par-ci ou par-là d’ici la fin de la saison.

En attendant, le Grec cartonne tout sur son passage. Il tourne à plus de 29 points, 14 rebonds et 7 passes de moyenne depuis le début du nouvel exercice.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest