Le très confiant Anthony Edwards ne trouve pas la NBA si compliquée

Le numéro un de la dernière Draft Anthony Edwards a expliqué la différence qu'il y avait pour lui entre la fac et la NBA

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Le très confiant Anthony Edwards ne trouve pas la NBA si compliquée

Les années passent mais ne se ressemblent pas vraiment pour les numéros 1 de Draft. L'an passé, la NBA avait tout organisé pour que la lumière soit mise sur Zion avec des Pelicans qui affrontaient le champion sortant, Toronto. Même chose au moment de sa première (puisqu'il était blessé pour la reprise) avec un diffuseur qui avait changé toute sa programmation pour retransmettre le match en prime time sur les antennes nationales. Cette année, c'est à peine si on sait qui a été le premier appelé par Adam Silver il y a quelques semaines, à savoir Anthony Edwards.

Cette cuvée n'est, sur le papier, pas fantastique. Mais Anthony Edwards apparaît néanmoins comme celui à plus fort potentiel. Pour l'instant, on parle de All-Star. Pas plus. Ce qui fait que les spotlights sont assez loin du Minnesota. Et pourtant, le jeune Edwards a fait une première assez correct face aux Pistons.

En sortie de banc, l'ancien de Georgia est apparu assez tranquille et à l'aise avec un prometteur 15-4-4. Sans doute pas loin de ce qu'il fournira en moyenne cette saison. Quand il attaque le cercle, la comparaison avec Dwyane Wade est là. Notamment sur ce spin move. Il y a moins d'explosivité, mais plus de taille et de puissance. Quand il rajoutera un peu d'adresse, ce sera encore plus intéressant.

Mais le plus marquant était en fait sa réaction après coup. Il a maintenant quelques matches NBA au compteur, pré-saison comprise. Et l'intéressé trouve finalement que la NBA, ce n'est pas si compliquée.

"En venant de la fac où il y avait constamment des prises à deux, la NBA, ce n'est pas si dur. Même s'il y a plus d'attention défensive, ça reste facile. Vous ne pouvez pas trapper tout le match et on a plein de shooteurs."

Une déclaration qui montre le niveau de confiance du gamin de 19 ans. Il va maintenant falloir assumer en accumulant les bonnes sorties.

Anthony Edwards veut devenir meilleur que Dwyane Wade

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest