Le coût astronomique pour garder LeBron James : 300 millions

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Si les Cleveland Cavaliers prolongent LeBron James et conservent leur roster actuel cet été, ils paieront une somme record (estimée) d’environ 300 millions de dollars en salaires et taxes.

La prochaine facture posée sur le bureau de Dan Gilbert risque d’être très, très, salée. Il se murmurait que le propriétaire des Cleveland Cavaliers était prêt à vendre – toutes les franchises NBA sont évaluée à plus d’un milliard de dollars, de quoi faire réfléchir leur patron. Il va pouvoir se poser encore un peu plus la question. Son organisation a déjà enregistré une dette astronomique – la plus grande de la ligue – l’an dernier. Mais si LeBron James décide de rester dans l’Ohio, alors Gilbert n’a pas fini de dépenser.

L’insider ESPN Brian Windhorst s’est penché sur la question du coût (et des répercussions) d’un éventuel nouveau contrat du King dans son royaume. Il l’estime autour des 300 millions de dollars. Un montant record, évidemment. Le quadruple MVP a déjà indiqué qu’il ne signerait pas pour un dollar de moins que le maximum. Donc au moins 35 plaques par an. Ajoutez-y les salaires déjà en place. Ceux des joueurs débarqués le soir de la deadline. Un nouveau deal à 12 millions annuels minimum pour Rodney Hood. Les (lourdes) taxes infligées aux franchises qui dépassent le plafond. 300 patates.

LeBron qui reste à Cleveland, un coût monstrueux

JOUEURSALAIRE
LeBron James$35,607,968
Kevin Love$24,119,025
George Hill$19,000,000
Tristan Thompson$17,469,565
J.R. Smith$14,720,000
Jordan Clarkson$12,500,000
Rodney Hood$12,000,000*
Kyle Korver$7,560,000
Cedi Osman$2,775,000
Larry Nance Jr.$2,272,391
Ante Zizic$1,952,760
Rookie choix des Nets$4,403,280
Free agent: minimum$1,499,698
Free agent: minimum$1,499,698
Free agent: minimum$1,499,698
Salaries$158.9 million
Luxury tax$149.2 million
Total$308.1 million

C’est évidemment une estimation un peu hâtive, presque hasardeuse. Windhorst fait là du ESPN : prendre des faits, extrapoler autour, créer un sujet, en faire un papier qui sert ensuite à alimenter les nombreuses heures de débats qui passent en boucle sur la chaîne US. Le chiffre tape à l’œil. Allons plus loin. Les Cavaliers peuvent réduire leur masse salariale en transférant des joueurs ou en laissant filer Hood tout en conservant LeBron James.

Mais ce n’est pas l’idée première. Le vrai point intéressant, selon nous, c’est le constat suivant : l’équipe a été renforcée mais peut-elle vraiment jouer le titre ? Si la réponse est non, alors il y a un problème. Parce que si Koby Altman a vraiment bien joué le coup lors de la deadline, les transferts effectués ont limité une marge de manœuvre financière déjà réduite.

Si Cleveland est trop juste pour gagner en 2018, il y a des chances que ce soit encore le cas en 2019. Même avec LeBron James (qui prend de l’âge, même si ça ne se voit pas toujours). Ce qui laisse encore une fois penser que ces moves servent aussi à préparer l’après-James. Et anticipent donc un départ du triple champion NBA.