Raison d’espérer ? LeBron James a parlé avec les Cavs dès le début de la free agency

BasketSessionPar BasketSession Publié

La free agency a à peine commencé que LeBron James était déjà en ligne avec le GM des Cavs. Bon signe ou mauvais signe ?

Difficile de savoir où va signer LeBron James. Plusieurs franchises peuvent prétendre accueillir le King, comme nous l’avions détaillé dans notre grand dossier sur le futur du joueur . Parmi ses équipes figurent les Cleveland Cavaliers, qui n’ont clairement pas dit leur dernier mot.

D’ailleurs, selon ESPN, le general manager Koby Altman n’a pas perdu de temps pour joindre son franchise player. Altman a eu LeBron James et son agent Rich Paul au téléphone dès les premières secondes de l’ouverture officielle de la free agency NBA, à 00h01. Impossible de savoir s’ils ont planifié un rendez-vous. Pour mémoire, plusieurs médias assuraient que LeBron James et son camp ne feraient pas d’entretien traditionnel avec les équipes.

Ce coup de fil si tôt dans la free agency est-il un bon signe ou un mauvais signe ? A-t-il fait comprendre le plus tôt possible à sa franchise qu'elle doit reconstruire sans lui ? Lui a-t-elle indiqué qu'elle était toujours dans la course ? Dur à dire. Il faut néanmoins savoir que, toujours selon les sources d’ESPN, l’entourage de LeBron James et le front-office des Cleveland Cavaliers ont maintenu le dialogue depuis la fin de la saison. Son agent a informé vendredi la franchise que James n’activerait pas la dernière année de son contrat (35,6 millions de dollars).

Paradoxalement, c’était - à défaut d’être une bonne nouvelle - une sorte de soulagement pour les Cavs. L’équipe pensait en effet que, s’il avait décidé d’activer sa dernière année, cela aurait signifié qu’il souhaitait mettre sur pied un échange avec une autre équipe qui n’aurait pas (encore) eu la masse salariale pour le signer. Comme les Houston Rockets qui, au moment du choix de LeBron James, n’avait pas encore re-signer Chris Paul mais ne faisait pas mystère de leur intention. Et vu qu’ils semblent chauds sur Clint Capela, ce sera beaucoup plus compliqué pour eux de pouvoir signer LBJ sans cette possibilité de trades.

Si tout cela semble rendre la piste Rockets moins chaude, mais pas impossible, le fait qu’il soit arrivé à Los Angeles relance forcément les rumeurs. Ceci dit, rien ne dit qu’il a rejoint la cité des anges pour signer aux Lakers, surtout qu’il possède une maison là-bas.

Au final, les Cleveland Cavaliers sont toujours dans la course, au même titre que d’autres équipes dont les Los Angeles Lakers ou les Sixers. Mais entre le fait qu’il ait choisi de ne pas exercer sa dernière année de contrat, le maintien du dialogue depuis plusieurs semaines et ce coup de fil particulièrement tôt dans la free agency, les fans des Cavs peuvent encore espérer.