95 OKC
102 UTA
102 HOU
82 MIN
100 CLE
97 IND

LeBron serait accusé par ses coéquipiers de monopoliser la balle

BasketSessionPar BasketSession Publié

Un insider de l'Ohio, proche du vestiaire des Cleveland Cavaliers, rapporte que plusieurs joueurs se sont plaints de la manie qu'a LeBron James de chercher à gonfler ses stats.

Dans un long papier REVERSE, nous avions récemment mis en lumière ce que nous considérions comme de l'égoïsme et du narcissisme chez LeBron James. Le King est l'un des meilleurs joueurs de tous les temps et il prône son altruisme à part, la façon dont il rend les autres meilleurs, etc. Le problème, c'est que nous avons, avec le temps qui passe, l'impression que ce surplus de générosité a d'abord pour but de servir sa propre cause.

Cela fait maintenant quatre ans que les Cleveland Cavaliers jouent ensemble, même si le groupe a évolué depuis. Les joueurs commencent à bien connaître le quadruple MVP. Et dans ces moments de tensions, les langues n'hésitent plus à se délier. Même anonymement. Joe Vardon, proche du vestiaire depuis des années et journaliste pour Cleveland.com, relaie ainsi les grognements de plusieurs membres de la franchise de l'Ohio. Il explique que les joueurs se seraient plaints de la manie qu'a LeBron de monopoliser la gonfle. Jusqu'au moment où il trouve un coéquipier démarqué. Autrement dit, il casse le rythme offensif. Il casse le flow. Il porte la balle pour ne la lâcher qu'au moment où il est sûr d'obtenir une passe décisive.

Une tactique fortement employée par plusieurs superstars NBA, de James Harden à John Wall en passant par Russell Westbrook. Que des joueurs qui claquent plus de huit passes décisives par match. LeBron James en offre 8,8 par match cette saison. La meilleure moyenne de sa carrière à la passe. Chercherait-il à gonfler ses stats pour glaner son cinquième MVP ?

En tout cas, Tyronn Lue a dénoncé les "objectifs personnels" de certains de ses ouailles sans citer de nom. Ceux qui ont réagi sont tous allés dans le même sens que leur coach. Sauf un. LeBron. Evidemment. Il est le seul à être resté sur la défensive, réfutant la théorie de Lue tout en assurant qu'il n'était concentré "que sur la gagne." Que ce soit en pleine saison ou cet été, toutes les parties impliquées ont vraiment intérêt à sérieusement se remettre en question. Sous peine d'enchaîner les échecs. Encore et encore. Aux Warriors, les joueurs prennent plaisir à se partager la balle. On dit juste ça comme ça...