LeBron James condamne-t-il les Knicks a finir deuxièmes ?

A l'image de la domination de Michael Jordan dans les années 90, LeBron James et le Heat ne sont-ils pas trop fort pour les Knicks ?

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Alors que le Heat restait sur deux défaites en saison régulière face aux New York Knicks, LeBron James et ses coéquipiers ont remis les pendules à l'heure en s'imposant au Madison Square Garden pour conforter leur première place de la conférence Est grâce à une quatorzième victoire consécutive. Avec cette défaite, les Knicks ont même perdu leur deuxième place au profit d'Indiana et le Heat possède désormais sept victoires de plus au classement. Principal artisan de la victoire du Heat, LBJ a sorti le grand jeu en quatrième quart-temps pour porter le Heat sur ses épaules. En 43 minutes il a signé 29 points, 11 rebonds, 7 passes décisives, 1 contre décisif sur Tyson Chandler (bon il y avait faute c'est vrai) et 3 interceptions dont une décisive à 25 secondes de la fin sur une passe téléphonée de JR Smith vers Carmelo Anthony.
« Il fait tout, ce ne sont pas seulement ses dons physiques qui sont certainement uniques, mais il fait tellement d'actions que la plupart des gens ne feraient jamais. C'est sa grandeur », a confié Shane Battier admiratif à ESPN New York.   «  Nous avons de la chance de voir ça, il y a peu de joueurs comme ça par génération. Vous parlez des Michael, Magic et LeBron, des gars comme ça. Nous ne le prenons pas comme acquis. Je conseillerais à chacun de ne pas le considéré comme acquis, non plus. »
Une aura qui permet à l'équipe où joue LeBron James d'attirer beaucoup de joueurs prêts à prendre moins d'argent pour jouer à ses côtés. Une pléiade de role players de talent comme Shane Battier, Ray Allen ou encore Rashard Lewis qui n'auraient probablement jamais signé au Heat si ce n'était pas pour jouer avec James dont l'état d'esprit tourné vers le collectif est un vrai plus.
« LeBron veut être un des gars. Il est le gars, il n'y a aucune question là-dessus, mais il veut être considéré comme un des gars. C'est rare. Lui et Yao Ming sont les deux superstars avec qui j'ai joué et qui ont cette mentalité, et ça ajoute quelque chose à la trace qu'ils laisserons dans l'histoire », explique Battier.   « J'aime LeBron. Si LeBron me demandais d'aller jouer pour l'Anchorage Bears, l'Association de Basket de l'Alaska, ça serait dur pour Mme Battier, mais il est le seul gars qui inspire ce respect. Le seul gars... C'est pourquoi je signerais là-bas. »
Si les New York Knicks ont été construits sur le modèle des Dallas Mavericks qui avait battu le Heat en finale NBA en récupérant Tyson Chandler et Jason Kidd et en ayant Carmelo Anthony dans le rôle de Dirk Nowitzki et JR Smith dans celui de Jason Terry, ce Miami Heat là avec deux ans d'expérience collective en plus et un titre NBA remporté la saison dernière, semble très dur à aller chercher. On aura plus de réponse en avril et mai prochain pour un duel déjà très attendu en playoffs.

Le match de LeBron James face aux Knicks en vidéo :

[youtube]http://youtu.be/_oCZ_a-eLxo[/youtube]  
Afficher les commentaires (22)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest