LeBron James, trop haut pour eux

Si les Detroit Pistons ne baissent pas les yeux devant LeBron James, le King domine tout de même son sujet depuis le début des playoffs.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
LeBron James, trop haut pour eux
Les Detroit Pistons sont jeunes. Inexpérimentés à ce niveau. Forts. Athlétiques. Vaillants. Leurs deux premiers matches contre les Cleveland Cavaliers témoignent de leur potentiel au sein de la Conférence Est dans les années à venir. Les Pistons, ils sont symbolisés par Stanley Johnson, leur rookie de 19 ans envoyé en mission sur LeBron James.
"Je suis dans sa tête, c'est sûr", osait le jeune homme après le Game 2 perdu par ses coéquipiers avec notamment 27 points de James. "Il a joué physique, j'ai tenu le choc. Il n'a pas eu de ballons dans la peinture. Il va devoir jouer dur et mettre les mêmes tirs difficiles qu'il a mis ce soir à chaque match s'ils [les Cavaliers] veulent gagner."
Les Pistons accusent les joueurs des Cavaliers de parler sans cesse. Ils pointent du doigt le jeu physique de LeBron James, auteur d'un coup d'épaule sur Johnson notamment. Ils se targuent d'être dans sa tête. En vérité, il est dans la leur. Le rookie de 'Motor City' est courageux. Mais la superstar de l'Ohio a déjà inscrit 15 points sur sa tête, à 7/9, depuis le début de la série. La majorité ont été plantés hier soir, sans que le King rate le moindre shoot lorsque Johnson était face à lui. Il a dominé, comme il a l'habitude de le faire en playoffs. Il a pris des coups - il a notamment goûté le coude de Marcus Morris - mais il les a rendu. Certains à la limite de la l'illégalité, d'autres sous la forme de dunks surpuissants. https://www.youtube.com/watch?v=xbTQOd0K9is Il est rentré dans le jeu des Pistons mais il ne s'est pas simplement laissé provoquer, il a dicté les règles. Il a retourné l'orgueil de ses adversaires contre eux, à l'image de cette petite séance simple de trahstalking - que des gestes pas de mots ou presque - après le dunk sur Reggie Bullock ou après ce tir à trois-points inscrit sans défenseur face à lui. https://www.youtube.com/watch?v=T6BAj_5Bq6Y LeBron James est appliqué depuis le début de la série. Il est celui qui fait la différence. Il est le joueur que n'ont pas les Pistons. Un leader, une superstar, un guide. S'il ne suscite pas la même crainte que Michael Jordan en son temps, il l'a d'ailleurs dépassé avec 180 matches de playoffs au compteur, le King achève lui aussi ses adversaires. Il est juste au-dessus du lot.  
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest