LeBron James, la famille avant le jeu

N.SPar N.SPublié

Alors qu'il rencontre Golden State pour la première fois depuis les Finals, LeBron James assure qu'il a vite tourné la page grâce à sa famille.

Il y a environ six mois, LeBron James perdait ses cinquièmes Finals en carrière, une nouvelle fois face aux Golden State Warriors. Si les Cavs ont semblé très loin de leurs homologues californiens en terme de niveau de jeu, ce Game 3 aurait pu changer la physionomie de cette série. Alors qu'ils menaient de six points à trois minutes de la fin, les joueurs de l'Ohio encaisseront un 11-0 dont ce fameux shoot de Kevin Durant pour passer devant à 40 secondes du buzzer. À 21h, LBJ croisera à nouveau la route de ses bourreaux, mais il assure être en paix avec lui-même depuis le mois de juin.

"Non", répond-t-il lorsqu'on lui demande si cette fin de match le hante. "Je veux dire, j'ai perdu cinq Finals. Qu'est-ce que vous pouvez faire à propos de ça ? Ce qui me travaille, c'est de voir ma fille sourire, la voir obtenir ses diplômes, bien-sûr j'espère qu'elle rencontrera l'homme de ses rêves, c'est ça qui m'importe. Ces victoires et ces défaites, ok j'adore ça, mais ce n'est pas tout pour moi et ça va se finir. J'ai eu des moments dans ce sport que je vais chérir. Mais un Game 3 des Finals ici ou un match là-bas, ça ne m'empêchera plus de dormir."

À presque 33 ans (dans cinq jours), LeBron James est certainement dans l'une de ses meilleures saisons en carrière. Cette réponse est une façon de s'enlever de la pression, et il n'est pas impossible que le fait de ne pas réussir à rattraper "le fantôme de Chicago" doit commencer à rentrer dans sa tête.