LeBron James : « Je suis béni, je ne sais même pas comment je suis arrivé là »

LeBron James confie que les critiques ne l'empêcheront jamais d'avancer car il ne pensait pas arriver où il en est aujourd'hui.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
LeBron James : « Je suis béni, je ne sais même pas comment je suis arrivé là »
LeBron James s'apprête à disputer l'un des matches les plus importants de sa carrière. Un match 7 face aux Spurs qui pourrait lui permettre d'ajouter une ligne de plus à sa légende ou, au contraire, lui mettre un peu de plomb dans l'aile avec une troisième défaite en quatre finales NBA disputées. Mais le King est très loin de voir les choses ainsi, il est déjà satisfait du parcours qu'il a effectué jusque là.
"Tout d'abord, je suis béni, mec. Je ne sais même pas comment je suis arrivé là. Je ne devais même pas arriver en NBA, si vous regardez les statistiques et les choses que j'ai vécues en grandissant là où j'ai grandi. Chaque fois que je vais au vestiaire et que je vois le 'James' sur le dos de mon maillot, je me dis, 'Wow'. Aucune critique peut me dissuader de jouer pour cette raison. Je ne suis pas censé être ici."
Après le scénario du match 6, le Heat ne serait presque pas censé être là non plus. Mais avec un match 7 à domicile, toutes les chances sont désormais du côté des Floridiens pour réaliser le back-to-back. Un exploit réalisé seulement par cinq équipes dans l'histoire de la NBA.
"Je vais jouer le match 7 dans ma tête jusqu'au début du match demain soir", a expliqué LeBron James en conférence de presse hier. "C'est juste comme ça que je suis. Mais je ne serai pas trop sérieux. Je ne vais pas me réfugier dans un bunker quand je vais rentrer chez moi. Mais je serai affûté mentalement, je serai concentré, j'aurai l'esprit tourné vers ce match."
Depuis le début de la série, les Spurs ont plutôt bien contrôlé la superstar du Heat, ce qui ne l'a pas empêché de signer malgré tout deux triple-doubles. Shane Battier n'est pas inquiet, LeBron James va répondre présent pour ce match décisif.
"Je m'attends à ce que LeBron soit Lebron. Il va être relâché. Habituellement, pendant le shootaround, il fait quelques dunks qui lui permettraient de remporter n'importe quel concours de dunk, s'ils étaient télévisés. C'est sa façon de dire, 'OK, je suis prêt à y aller'. Il va arriver à la salle, il va écouter sa musique et il va faire ce que LeBron fait. S'il y a bien un gars pour lequel nous n'avons pas à nous faire du soucis, c'est lui."
Depuis le début des finales, le quadruple MVP s'est complètement coupé du monde extérieur, il a coupé son téléphone et reste éloigné des réseaux sociaux. Il ne se soucie pas non plus des analyses qui sortent sur son jeu et celui de son équipe. En un mot, il est "focus" sur son objectif.
"Je ne sais pas comment c'est possible de faire ça", a confié Mike Miller. "Je lui dis tout le temps, je ne voudrais pas être à sa place. Ce n'est pas toujours marrant d'être le meilleur joueur de la planète. Mais il gère ça mieux que personne."
C'est certainement plus facile de ne pas être touché par les critiques en ne les écoutant pas.
Afficher les commentaires (27)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest