LeBron James a même joué le garbage time, aurait-il une idée derrière la tête ?

LeBron James a même joué le garbage time, aurait-il une idée derrière la tête ?

LeBron James et Anthony Davis n'ont quitté le terrain qu'à une minute de la fin d'un game 1 déjà plié. Et si une lutte amicale se profilait ?

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les Los Angeles Lakers se sont baladés dans le game 1 des Finales NBA. Le suspense a été assez rapidement anéanti et la logique aurait voulu qu'on ne voit plus du tout la trogne de LeBron James et d'Anthony Davis en fin de partie. A 6 minutes de la fin du match, les Lakers sont même montés à +24 sur un shoot à mi-distance du "King", servi par Rajon Rondo. On s'attendait donc à voir Frank Vogel demander gentiment à ses deux cadres, LeBron et ses presque 36 ans en particulier, de venir s'asseoir sur le banc pour chiller avant des batailles sans doute plus rudes dans les jours qui viennent.

Difficile de savoir par qui la décision a été prise - Frank Vogel ou les joueurs eux-mêmes -, mais "AD" et son nouveau mentor sont restés en jeu pendant le garbage time, pour ne sortir finalement du terrain qu'à 1 minute et 23 seconde du terme. Résultat : 38 minutes de temps de jeu effectif pour Anthony Davis et 36 pour LeBron James.

A la limite, on peut se dire que Davis a 27 ans et nettement moins de kilomètres au compteur. Surtout en playoffs, où il n'avait disputé que 13 matches en deux petites campagnes depuis le début de sa carrière. Ses problèmes de santé semblent derrière lui. Mais pour LeBron James, la donne est un peu différente. On l'a assez répété, même si ce qu'il fait est prodigieux en termes de longévité dans l'excellence, LBJ a 17 saisons dans les jambes. Plus important encore peut-être, il a subi la plus pénible blessure de sa carrière la saison dernière, ce qui a rappelé que malgré les apparences, il reste humain.

Pourquoi donc l'avoir laissé en jeu sur un match déjà plié ?

LeBron a toujours été MVP des Finales qu'il a gagnées

Si le choix vient de LeBron lui-même, ce qui paraît plausible, on peut se dire que le fait qu'il affiche le plus faible temps de jeu de sa carrière en playoffs (35 minutes par match) est un facteur. Le King se sent parfaitement bien physiquement, il l'a répété. Le fait de ne pas avoir à prendre l'avion constamment pendant la post-saison, même avec des temps de récupération plus courts entre deux rencontres, lui apporte une fraîcheur qui se ressent sur le parquet. Mais on peut aussi voir poindre dans cette volonté de ne pas regagner le banc trop tôt, un petit peu d'ego.

Aussi humble soit-il devenu avec le temps, LeBron James a quand même pour objectif de marquer l'histoire autant que possible. Sa place au sein de celle-ci est toujours difficile à déterminer, au-delà du délicat débat autour du G.O.A.T.

LeBron James et Anthony Davis font aussi fort que Kobe et Shaq !

Même si dans les faits il a clairement accepté d'alimenter Anthony Davis - LeBron est le meilleur passeur de la ligue cette saison - et de créer un vrai tandem en one-two punch avec "AD", est-il prêt à s'éclipser devant un potentiel trophée de MVP des Finales. Lors des trois Finales NBA remportées par LeBron James dans sa carrière, il a toujours remporté cette distinction sans aucune contestation possible. Si malheureusement le Heat venait à avoir les mêmes difficultés sur les matches précédents de la série - ce que l'on ne souhaite pas pour le suspense - ce titre de MVP des Finales pourrait vite devenir l'un des enjeux majeurs.

En restant aussi longtemps que possible sur le terrain, LeBron s'offre la possibilité de rendre des copies statistiques plus gourmandes que Davis. La nuit dernière, il est ainsi passé à une seule passe décisive d'un triple-double. On ne dit pas à coup sûr que le "King" avait uniquement en tête l'idée de cette course au MVP, mais on ne peut pas complètement l'exclure. Cette histoire dans l'histoire va être intéressante à suivre...

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest