Dan Gilbert, le proprio qui va pousser LeBron James vers la sortie ?

Dan Gilbert, le proprio qui va pousser LeBron James vers la sortie ?

Selon plusieurs sources (scouts, dirigeants), la fracture entre LeBron James et Dan Gilbert est tellement profonde qu’elle garantirait le départ du King des Cleveland Cavaliers.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Dan Gilbert et LeBron James ont mis leurs différends de côté en 2014. Quatre ans plus tôt, le propriétaire des Cleveland Cavaliers avait écrit une lettre pleine de rage au sein de laquelle il humiliait et rabaissait l’ancien prodige local. Le milliardaire n’avait pas su retenir ses émotions et sa frustration après que le King ait décidé de rejoindre le Miami Heat. Dans cet élan de colère de Gilbert, il avait même avoué y sentir une « connotation raciale ».

Les deux hommes ont donc fait des compromis en se réunissant à nouveau il y a quatre ans. Mais selon les sources rapportées par le Bleacher Report, le fossé entre patron et employé est toujours aussi abyssal. Parce qu’il y a justement ce rapport. Ce jeu de pouvoir. LeBron James aspire à être son propre boss. C’est une marque. Le joueur le plus populaire de la planète et l’un des plus forts de tous les temps.

« LeBron veut tout contrôler dans l’organisation et Dan aussi. Ça pose problème », confie une des sources.

On peut ajouter que Gilbert est un supporteur de Donald Trump alors que James se pose en opposant au Président des Etats-Unis. Un détail, certes. Mais un détail qui compte à une époque où les tensions raciales sont fortes. Le propriétaire des Cavaliers est peut-être l’homme qui va pousser le triple champion NBA vers la sortie.

« Dan Gilbert ne fera pas tout pour conserver James. Il ne lui laissera pas dicter les termes du contrat et il n’y aucune chance qu’il lui donne sa ‘no-trade clause’. »

A 33 ans, LeBron James cherche effectivement un contrat maximum. Avec une clause d’intransférabilité pour avoir encore plus de poids dans chaque négociation. Selon les sources de BR, Gilbert ne serait donc pas prêt à s’incliner encore une fois. Il a licencié David Griffin, le GM proche du King, à la fin de la saison dernière. Il a mis un de ses hommes, Koby Altman (apprécié par James) au pouvoir. Il a son mot à dire dans toutes les décisions sportives.

Les transferts effectués le soir de la deadline ont assaini le vestiaire des Cavaliers, certes. Mais ils semblaient surtout destinés à préparer l’après-LeBron. Il se murmure d’ailleurs que le quadruple MVP serait intéressé par un potentiel départ aux Los Angeles Lakers, aux Houston Rockets ou aux San Antonio Spurs. Mais il se murmure aussi que Dan Gilbert s’était renseigné sur la possibilité de vendre sa franchise… Dans tous les cas, leur cohabitation semble de plus en plus compromise.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest