Les 10 plus gros talents du Tournoi NCAA

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Voici les 10 joueurs que les franchises NBA suivront le plus attentivement durant le Tournoi NCAA cette année.

NCAA-players-FIVE-950

Après vous avoir présenté les quatre équipes têtes de série du Tournoi NCAA hier, voici un petit éclairage sur les joueurs qui marqueront peut-être la March Madness et ont le profil pour être les plus demandés lors de la Draft 2015 en juin prochain. Attention, ceci n'est pas une mock draft.

D'Angelo Russell (Ohio State), 1m96, Meneur/Arrière

d'angelo-russell

On vous a déjà parlé à plusieurs reprises de l'arrière des Buckeyes ces dernières semaines. Il faut dire que sa cote a grimpé lorsque les scouts se sont aperçus qu'en plus d'afficher des stats supérieures à James Harden et Stephen Curry au même âge en termes d'efficacité offensive et au shoot, Russell était le passeur le plus doué de cette cuvée. Pour ne rien gâcher, il peut défendre sur les meneurs comme sur les arrières et est très en avance sur ses camarades en termes de gestion du pick and roll.

Si son profil n'est pas le même que le très athlétique Emmanuel Mudiay, parti en Chine jusqu'à la fin de la saison, il devrait le doubler dans la hiérarchie le moment venu. Ohio State n'est pas forcément attendu parmi les favoris mais avec un bon coup de chaud de "D-Lo" face à VCU, puis éventuellement contre le #2 Arizona, une surprise n'est pas à exclure?

Les seules inquiétudes à son sujet concernent sa capacité à endosser le rôle de meneur en NBA. Les doutes devraient être rapidement effacés et certains lui président une évolution à la James Harden.

Profil : Brandon Roy (sans les blessures, on l'espère pour lui)

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=k0kYmODtN2A[/youtube]

Jahlil Okafor (Duke), 2m08, Pivot/Ailier fort

jahlil-okafor

Lui aussi a eu droit à plusieurs articles cette saison, quoi de plus normal pour celui qui devrait être sélectionné en n°1 en juin prochain ? Si d'autres noms sont évoqués aujourd'hui pour cet honneur, ce n'est pas parce qu'il a affiché une quelconque défaillance, mais bien parce que les autres ont brillé. Même si on sait que les big men ont généralement besoin de plus de temps pour bosser leurs fondamentaux, Okafor est le plus "NBA ready" du lot.

Moins intriguant que Karl Towns sur le long terme, il a en revanche des moves et des skills très développés pour son âge, avec une maturité et une intelligence de jeu qui ont fait merveille à Duke cette saison. Il peut être le franchise player dont aura besoin la franchise qui récupérera le first pick, mais devra bosser sa défense près du cercle, l'une des seules inquiétudes des scouts à son sujet. Il manque d'explosivité, mais n'était-ce pas là un reproche que certains avaient fait à Tim Duncan à son arrivée dans la ligue ? Avec les Blue Devils, il vise au moins une place dans le Final Four.

Profil : Al Jefferson en mieux, grâce à une année de fac que n'a pas connu "Big Al".

Anecdote : Il est cousin avec Emeka Okafor, l'ancien n°2 de Draft aujourd'hui sans club.

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=ec--Gu9Ud7Y[/youtube]

Karl Towns (Kentucky), 2m11, Pivot/Ailier fort

karl-towns-625-347

Sur le papier, l'international dominicain a le potentiel le plus effrayant de cette cuvée. La concurrence chez les Wildcats et le système Calipari n'ont peut-être pas permis de mettre en lumière tout ce dont il est capable, mais Towns est un intérieur capable de dominer des deux côtés du terrain. S'il peut paraître parfois encore un peu frustre, sa taille, son envergure et son physique en général parlent pour lui, d'autant qu'il a beaucoup travaillé ses mouvements au poste et son jumper qui, à terme, pourraient le rendre indéfendable au plus haut niveau. Il faut aussi mentionner ses qualités balle en main et son jeu de passes qui ne sont clairement pas celles d'un joueur de son gabarit. On pourrait parfaitement avoir devant nous un joueur capable de révolutionner son poste.

Profil : Du jamais vu ou presque. Un mélange de Vlade Divac et d'Andrew Bogut avant ses blessures peut-être ?

Anecdote : Il étudie la kinésiologie à la fac, à savoir l'étude des mouvements humains et la rééducation des sportifs. En France, le terme désigne plus généralement des thérapeutes adeptes de méthodes alternatives et basées sur les blocages émotionnels.

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=E4tDnsjeupU[/youtube]

Willie Cauley-Stein (Kentucky), 2m13, Pivot

Willy-Cauley-Stein

Le taulier de John Calipari va enfin pouvoir briller lors du Tournoi NCAA, lui qui s'était blessé l'an passé et avait manqué aux Wildcats en finale. Cauley-Stein est déjà prêt pour la NBA et sera le meilleur défenseur intérieur de cette promotion, lui qui a empilé les contres et les interceptions durant son cursus à Kentucky. Pour ne rien gâcher, il a de sacrées jambes et un goût pour les hautes envolées, ce qui devrait rapidement en faire un joueur populaire auprès des fans.

On vous parlait déjà un peu de lui hier dans "March Madness : qui sont les favoris ?"

Profil : Tyson Chandler

Anecdote : Il terrorisait les équipes adverses avec le lycée d'Olathe Northwest en... foot US. Il jouait alors wide receiver et gobait les passes avec une facilité déconcertante (voir la vidéo).

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=2hOZzBsofrU[/youtube]

Stanley Johnson (Arizona), 2m01, Ailier

stanley-johnson-arizona

Un corps hyper musclé, un goût certain pour la défense et les actions intenses, Stanley Johnson est probablement le meilleur poste 3 qu'il vous sera donné de voir durant le Tournoi NCAA et on devrait également le retrouver en lottery pick lors de la prochaine Draft. Il a encore quelques irrégularités au niveau du shoot, à mi-distance comme à 3 points, mais rien d'irréversible. Ce qui frappe lorsque l'on voit jouer Stanley Johnson, c'est la maturité de son jeu et sa capacité à prendre de bonnes décisions. A 18 ans, on le voit déjà rarement prendre un mauvais shoot ou "croquer" comme certains de ses camarades désireux de voir leur cote grimper. Il a également un passé de meneur/arrière dans son lycée de Mater Dei en Californie (Il a été élu Mr Basketball de l'état en 2014), ce qui explique ses qualités balle en main.

Profil : Ron Artest, sans le côté tête brûlée (pour le moment...)

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=-KtDtQ97bLk[/youtube]

Anecdote : La star de la famille, c'est sa mère, qui a joué professionnellement au basket en Europe pendant plusieurs années quand Stanley était petit (Danemark, Suède et Italie). Karen est le modèle de Stanley, qui s'est également beaucoup entraîné avec son père, fondu d'athlétisme et de préparation physique.

Montrezl Harrell (Louisville), 2m04, Ailier fort

Montrezl-Harrell_2

Le junior de Louisville a pour lui l'expérience et des qualités athlétiques détonantes. Explosif et jamais planqué quand il faut aller au contact, Harrell est capable d’électriser une foule et d'être l'energizer d'une très bonne équipe NBA. Sa panoplie n'est pas forcément très variée, mais ce qu'il sait faire, il le fait très bien, notamment en défense où les adversaires des Cardinals l'ont souvent vu enchaîner les contres en haute altitude. Sa décision d'effectuer une 3e année universitaire malgré de bonnes chances d'être pris au 1er tour l'an dernier est également un signe d'intelligence.

Profil : Bo Outlaw

Anecdote : Champion NCAA 2013 avec les Cardinals en sortie de banc, Harrell n'aurait jamais dû atterrir dans le Kentucky. Il s'était ainsi engagé à rejoindre Virginia Tech pour y évoluer sous les ordres Seth Greenberg. Sauf que ce dernier a été limogé durant l'intersaison et l'accord entre Harrell et V-Tech s'est retrouvé caduque. Rick Pitino en a profité...

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=Io-dBFUDCGI[/youtube]

Myles Turner (Texas), 2m12, Pivot/Ailier Fort

myles-turner

Si les pivots évoqués plus haut brillent essentiellement près du cercle, Turner est un stretch 5 pur jus. Un profil qui peut rebuter lorsque le joueur est un peu inconstant où ne sait faire que shooter. Sauf que l'intérieur de Texas a aussi les armes pour briller en pick and roll et en pick and pop, tout en étant un contreur solide (2.5/match cette saison) et un défenseur honorable. Les Longhorns sont rarement l'équipe la plus suivie de NCAA mais la présence de Turner et son profil surprenant vont changer la donne. S'il est en jambes et que les adversaires n'ont pas de quoi répondre, sa fac peut aller plus loin que prévu. Quant à la Draft, on devrait retrouver le natif de Bedford dans les 15 premiers choix.

Profil : LaMarcus Aldridge en moins doué.

Anecdote : Il porte le numéro 52 en hommage à Habram Rosario, son meilleur ami au collège, décédé des suites d'une leucémie il y a quelques années.

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=303ZUCFvkcE[/youtube]

Jerian Grant (Notre Dame), 1m95, meneur

jerian-grant

Ce meneur se serait peut-être présenté à la Draft l'an dernier sans des problèmes d'ordre académique. Au final, son retour à Notre Dame a été positif puisqu'il a gagné en confiance et solidité, tout en faisant admirer son agressivité vers le cercle et sa capacité à prendre feu offensivement. Il est encore un peu tête brûlée dans son style et cherche souvent à jouer les héros, mais il dispose d'une panoplie extrêmement complète qui enf fait l'un des meilleurs à son poste dans la prochaine promotion, même s'il n'a pas eu droit à la même exposition que Mudiay, Russell ou même Tyus Jones de Duke. Notre Dame n'a pas atteint l'Elite Eight depuis 1979 et la mission de Grant sera de faire en sorte que les Fighting Irish créent la surprise. Sur leur chemin, Arizona et Kentucky...

Profil : Terry Porter (même si on ne peut pas lui garantir deux sélections au All-Star Game comme l'ancien joueur des Blazers).

Anecdote : Son frère Jerami évolue déjà en NBA, chez les Sixers, après avoir fait son cursus à Syracuse. En revanche, il est ailier et dépasse Jerian de pratiquement 10 centimètres...

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=6F_pPyQ4mT8[/youtube]

Kelly Oubre (Kansas), 2m01, Ailier

kelly-oubre

Attendu comme l'un des meilleurs universitaires cette saison, Kelly Oubre a d'abord un peu déçu avec les Jayhawks. Mais ce poste 3 très long et athlétique a ensuite progressé en toute discrétion et ravi son coach Bill Self, qui en a fait l'une des armes offensives majeures, tout en encadrant ses progrès défensifs. Il gagnerait peut-être à rester encore une saison en NCAA mais sa polyvalence et son profil très séduisant auront probablement raison de la sagesse, d'autant que plusieurs franchises NBA recherchent des joueurs de ce type et estampillés "modernes". Un lottery pick potentiel lui aussi s'il convainc durant la March Madness et lors des workouts NBA ensuite.

Profil : Kendall Gill, les vrais savent... Sinon, un peu de James Young, le rookie des Celtics.

Anecdote : Né à New Orleans, il a été contrait de suivre sa famille dans le Texas il y a 10 ans lorsque la maison des Oubre a été détruite par l'ouragan Katrina.

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=uMkzOZpSQK8[/youtube]

Bobby Portis (Arkansas), 2m08, Ailier fort

bobby-portis

Bobby Portis ne sera probablement jamais une superstar en NBA, mais la franchise qui le draftera a l'assurance de récupérer une machine à doubles-doubles et un joueur extrêmement difficile à défendre dans la raquette tant il est habile et dispose de nombreux moves pour sa taille. Au niveau physique, il est déjà prêt pour la grande ligue et pourra se concentrer sur les imperfections techniques de son jeu. Il manque d'explosivité, mais ça ne l'a pas empêché de briller toute la saison avec Arkansas, lui qui n'a jamais quitté l'état puisqu'il vient de Little Rock. L'une de ses qualités principales : une intensité et une hargne assez exceptionnelles.

Profil : Greg Monroe, en plus nerveux...

Anecdote : On l'imagine mal connaitre des problèmes de poids comme certains de ses collègues en NBA. Il vise un diplôme en diététique et nutrition à la fac d'Arkansas. Sinon, petite info linguistique, on ne prononce pas le deuxième "s" d'Arkansas.

[youtube hd="0"]https://www.youtube.com/watch?v=JFxh9i6QNEY[/youtube]


Mentions : Devon Booker (Kentucky), Trey Lyles (Kentucky), Tyus Jones (Duke), Justise Winslow (Duke), Joseph Young (Oregon), Larry Nance Jr (Wyoming), George Niang (Iowa State), Kevon Looney (UCLA).