Les galères de Kevin Garnett

A l’image de sa nouvelle équipe les Brooklyn Nets, Kevin Garnett a du mal à lancer sa saison.

Syra SyllaPar Syra Sylla | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les galères de Kevin Garnett
Bons derniers de la conférence Est, les Brooklyn Nets sont pour le moment bien en-deça de ce que l’on pouvait attendre d’eux suite à la reprise en main de Jason Kidd et aux signatures de Paul Pierce et Kevin Garnett. Alors que collectivement l’équipe se cherche encore, les deux anciens de Boston tente de trouver leur place dans leur nouvelle famille. Durant la pré-saison, KG s’était imposé comme l’un des leaders vocaux de la team. Il avait exprimé son envie de faire des Nets une équipe défensive à l’état d’esprit guerrier. Si le message était passé, le vétéran va désormais devoir servir d’exemple sur le terrain pour porter ses coéquipiers. Et son début de saison n’est pour le moment pas des plus brillants.
« Je pense qu’il essaye encore de faire les ajustements. Kevin a toujours été celui qui avait besoin de se sentir à l’aise, de s’ajuster. Et je pense qu’il essaye de se familiariser avec l’attaque », a expliqué son fidèle ami et coéquipier Paul Pierce.
Avec 6 pts et 6,7 rbds de moyenne, Kevin Garnett n’a pas encore réussi à ajuster son shoot. 3/11 face à Miami, Orlando et Washington, 2/7 face aux Pacers… KG est passé de 64% de réussite au shoot près du cercle la saison passée à 32% de réussite actuellement avec Brooklyn.
« C’est frustrant mais je ne pense pas que tu puisses mettre une date butoir sur quelque chose que tu essayes de perfectionner », a balancé Garnett après la courte défaite face aux Pacers.
Garnett est un perfectionniste et ce depuis toujours.
« Même après quatre ou cinq ans, il faisait encore des ajustements. Même aux Celtics, comme il vieillissait, son temps de jeu diminuait et on lui demandait d’en faire moins », raconte P-Double.
Pierce n’est pas inquiet pour son coéquipier et reste persuadé que KG trouvera son rythme rapidement. Et Jason Kidd est du même avis. Le coach de BK sait que son joueur est quelqu’un d’expérimenté et n’a pas l’intention de le bousculer.
« Il ne va pas venir plus tôt pour shooter ou partir plus tard. Il joue depuis 20 ans. Mon job, c’est de le mettre dans sa zone de confort. Il n’y a rien qui va changer. Il a de bonnes positions, il faut juste qu’il continue de shooter. »
La patience est de mise du côté de Brooklyn.
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest