Les Pistons enfin d’attaque ?

Les Pistons vont devoir franchir un cap offensivement pour espérer faire mieux que de la figuration.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Pistons enfin d’attaque ?
27ème attaque de la ligue l'an dernier, les Pistons n'ont jamais été en mesure d'espérer quoi que ce soit lors de la dernière saison régulière. Dixième de la Conférence Est à dix victoires de la dernière place qualificative pour les playoffs, Detroit n'a jamais pu rivaliser avec ses concurrents, notamment à cause de son incapacité à être efficace offensivement. Alors cette année, les hommes de Lawrence Franck ont pris de bonnes résolutions. En s'appuyant sur le solide Greg Monroe et en misant sur une plus large répartition des tâches en attaque, Detroit espère être enfin compétitif comme l'explique Brandon Knight.
« Nous avons désormais des gars qui ont déjà joué les uns avec les autres et qui connaissent la mentalité de chacun », a-t-il déclaré au Detroit News.
Meneur-rookie trop inexpérimenté l'an passé pour prétendre diriger son équipe, Knight compte maintenant sur les progrès de chacun pour que Detroit retrouve les chemins du succès.
« Maintenant c’est une question de feeling pour qu’on soit plus à l’aise. Les joueurs se sont améliorés cet été également, donc nous pourrons faire plus de choses. »
Franck demande quant à lui de la patience même s'il reconnaît qu'il dispose cette saison de davantage de choix offensifs grâce à l'arrivée du rookie Andre Drummond ou celle de Corey Maggette.
« Ça va prendre du temps. La force de notre équipe c’est que vous ne savez pas d’où cela peut venir chaque soir. Nous ne jouons pas tout sur un seul joueur. Nous avons une structure et nous donnons aux joueurs la liberté de jouer sur leurs points forts. »
Si Greg Monroe sera le leader de la nouvelle génération des pistons, Franck doit secrètement espérer le retour en forme de Tayshaun Prince, de Rodney Stuckey, décevants l'an dernier, et pourquoi pas sur celui de Charlie Villanueva qui a travaillé tout l'été pour retrouver son poids de forme. Et quelle que soit la forme offensive de son équipe, il espère avant toute chose trouver le bon équilibre.
« On va jouer sur un tempo plus rapide mais nous n’allons pas sacrifier notre défense », ajoute Lawrence Franck. « Nous n’allons pas marquer 120 points par match, ce qui nous ferait perdre. »
Reste à savoir si Detroit retrouvera l'alchimie et une force de frappe suffisamment efficace pour atteindre les playoffs après quatre ans d'absence. Malgré la bonne volonté générale, cela s'annonce tout de même d'être difficile...
Afficher les commentaires (9)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest