Les Pistons veulent un nouveau souffle dans leur direction

Dans le but de relancer la franchise, les Detroit Pistons sont actifs sur le marché des dirigeants. Leur but, acquérir un nouveau GM

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Pistons veulent un nouveau souffle dans leur direction

Depuis quelques années, les Detroit Pistons sont un peu synonymes de tristesse. Trop forts pour jouer la lotery, pas assez pour exister en playoffs. La définition même de l'équipe entre deux eaux, conséquence d'un projet trop flou. Même en prenant Blake Griffin il y a deux ans, plus le coach de l'année Dwane Casey, la franchise n'a pas remonté la pente. Le tout dans une salle tout neuve qui sonne bien creux. Il fallait donc prendre une décision. Celle de tout reconstruire.

Reggie Jackson et Andre Drummond sont allés voir ailleurs, signe qu'en coulisses, on veut rapidement s'activer. Avec cette 13e place à l'Est qui se profile, les Pistons vont enfin pouvoir pouvoir choisir dans le top 10 de la prochaine Draft, a minima. Une aubaine pour la formation du Michigan qui n'a - depuis la sélection de Milicic en 2003 - jamais choisi au-dessus du 7e rang (une fois 7e, trois fois 8e, une fois 9e).

Les Pistons sans GM depuis deux ans

Au sein de la direction, des choses se préparent également. Cela fait en effet pratiquement deux ans, depuis les renvois de Stan Van Gundy et Jeff Bower, que la franchise fait sans GM. Et cela s'est un peu vu lors de la deadline où Andre Drummond est parti contre un sachet de Skittles et une bouteille de Selecto. Trouver quelqu'un qui peut travailler avec le président Ed Stefanski est donc la priorité du propriétaire Tom Gores. Pour le moment, ni aucune piste ni aucun nom ne sont sortis.

La tâche du futur GM ne s'annonce pas des plus simples. Il va déjà falloir être malin dans une Draft plus qu'incertaine. Avant de s'attaquer au cas Blake Griffin. L'ancien Clipper sort d'une saison bien pourrie entre une double opération au genou et des stats bien maigres. À 31 ans, l'ancien All-Star semble sur le déclin. L'autre souci, c'est que son contrat va le rendre presque intradable. Il lui reste encore une année à 36,5M, plus une player option à 39M pour 2021/22. En prenant compte le fait qu'il ne va pas s'asseoir sur presque 40M à 33 ans, qui prendra l'énorme risque de parier sur l'ancien #1 de Draft ?

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest