Les Sterling et V. Stiviano réunis au tribunal

Un an après l'éclatement du scandale qui a poussé la NBA à bannir Donald Sterling, l'ex-propriétaire des Clippers va retrouver sa femme et sa présumée maîtresse devant la justice.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
[caption id="attachment_150235" align="alignleft" width="300"] She's a Gold digger... get down girl, get down ![/caption] Les péripéties qui ont agité le quotidien de Donald Sterling et sa femme Shelly sont dignes du scénario d'un épisode de la série Dallas, à la différence près qu'il ne s'agit malheureusement pas d'une fiction. Il y a environ un an, des propos racistes et injurieux tenus par le milliardaire - et enregistrés par sa présumée petite amie V. Stiviano - ont été dévoilés dans la presse, provoquant un scandale et une vague de contestations en NBA. Fraîchement nommé commissionnaire quelques mois auparavant, Adam Silver a pris la décision de bannir Sterling avant de le pousser à vendre sa franchise des Los Angeles Clippers. Quelques semaines plus tard, le businessman de 80 ans était déclaré inapte à gérer seul ses affaires et son épouse Shelly en a profité pour céder les Clips à Steve Ballmer pour un montant supérieur à 2 milliards de dollars. Tout ce beau - hum - monde devrait désormais se retrouver à nouveau au tribunal. Shelly Sterling a en effet décidé de poursuivre V. Stiviano, prétextant que cette dernière a profité de la faiblesse de son mari pour profiter de sa fortune. Selon les rapports, Donald Sterling aurait cédé plus des biens (voitures, immobiliers) pour une valeur de 2,5 millions de dollars à la femme de 31 ans. Shelly Sterling réclame réparation, estimant que son mari n'était pas autorisé à céder ces biens. Le procès devrait débuter dès aujourd'hui, à Los Angeles. Via Yahoo! Sports  
Afficher les commentaires (2)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest