L’Espagne en démonstration contre l’Argentine

L'équipe d'Espagne s'est imposée largement 86-53 contre l'Argentine hier soir, une nouvelle prestation impressionnante de la part de la Roja.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / NEWS
L’Espagne en démonstration contre l’Argentine
"Le championnat commence maintenant", cette phrase signée Pau Gasol a visiblement été entendue par l'ensemble des joueurs de la séléction espagnole. Hier contre l'Argentine, la Roja a livré une prestation incroyable en s'imposant très largement (86-53) pour son dernier match de préparation. Les joueurs ibériques souhaitaient "marquer leur territoire" et la mission est parfaitement réussie. Toujours invaincue en préparation (en 8 matches), l'équipe d'Espagne n'a fait qu'une bouchée de l'Argentine grâce à un secteur intérieur dominateur tout au long de la rencontre. Sans surprise, les trois meilleurs marqueurs de la rencontre sont d'ailleurs Marc Gasol (14 points), Pau Gasol (13 points) et Serge Ibaka (13 points). Le plus effrayant c'est qu'il n'y a jamais eu match entre les deux équipes, la Roja a rapidement pris la rencontre à son compte en prenant 15 points d'avance dés le premier quart-temps. Avec un écart de 23 points à la mi-temps, la messe était dite depuis longtemps pour l'Albiceleste. Et si les Espagnols ont largement dominé ce match, c'est aussi parce qu'ils ont enfin retrouvé une adresse à longue distance. Alors bien sûr, ce n'est pas encore parfait (11/26 à 42,3%) mais la progression par rapport aux derniers matches de préparation est flagrante. On avait expliqué que la Roja serait inarrêtable si elle améliorait son efficacité à 3 points, les Argentins peuvent désormais en témoigner. À la fin de la rencontre, les Espagnols se sont félicités de cette victoire :
"Nous avons de très bonnes sensations, je crois que c'est la meilleure manière d'arriver au Mondial. Nous avons vraiment bien joué avec agressivité dés la première minute", a expliqué Serge Ibaka à Marca.   "Nous allons débuter ce Mondial avec le sentiment d'avoir accompli du bon boulot, tout en sachant que nous avons encore plusieurs points à améliorer. Mais nous avons encore du temps pour monter en puissance durant le tournoi", a commenté Juan Antonio Orenga, le sélectionneur.
L'Espagne est plus que jamais l'un des grands favoris de la compétition avec les Etats-Unis. Quand on sait qu'ils ont une revanche à prendre sur nos Bleus, on craint le pire pour le 3 septembre prochain.
Afficher les commentaires (16)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest