L’histoire des Air Jordan (partie 1)

Du 12 au 14 juin, le Palais de Tokyo s’était transformé en Palais 23 pour fêter le 30e anniversaire des Air Jordan. Pour ceux qui n’ont pas eu la chance de se déplacer, nous vous proposons de retracer l’histoire de cette chaussure devenue mythique.

Frédéric YangPar Frédéric Yang  | Publié  | BasketSession.com / HOOP CULTURE / Ekickment
L’histoire des Air Jordan (partie 1)
A l'occasion des 30 ans de l'Air Jordan, nous vous proposons de retracer l’histoire de cette chaussure devenue mythique. Depuis la sortie de la toute première en 1985, Nike a lancé 29 modèles de la chaussure signature de His Airness. Découvrez la première partie de notre article avec la présentation des modèles I à X.

Air Jordan I

Année : 1985 Caractéristiques : Dessinée par Peter Moore, la première Air Jordan arbore un look proche de l’Air Force 1 ou la Air Dunk avec le swoosh qui s’étend de l’arrière vers le milieu de la chaussure. On peut apercevoir un premier logo représentant une balle avec des ailes. Côté performance, on retrouve la technologie Nike Air sous le talon pour un meilleur confort et une protection renforcée au niveau de la cheville. Histoire : L’Air Jordan 1 version « Black/Red » fut bannie par la NBA car elle ne respectait pas les codes de la Ligue (les joueurs devaient portaient des couleurs qui collaient avec le maillot de leur franchise mais également avec les chaussures de leurs coéquipiers). Si bien que Michael Jordan dut payer une amende de 5000 $ quand il portait l’Air Jordan 1 « Black/Red ». Y voyant une bonne opportunité de faire le buzz, Nike se fit un plaisir de payer chaque amende pour rendre la chaussure encore plus célèbre. Michael Jordan a porté l’Air Jordan 1 durant sa saison rookie, où il participa au All Star Game, remporta le titre de Rookie de l’année et emmena les Bulls en playoffs après 4 années d’absence en post-season. A l’époque, l’Air Jordan 1 fut commercialisée au prix de 65 $, ce qui fit d’elle la chaussure la plus chère du marché.

Air Jordan II

Année : 1986 Caractéristiques : Designer star chez Nike, Bruce Kilgore (auteur de l’Air Force 1) a eu la responsabilité de penser et créer l’Air Jordan II. Confectionnée en Italie, l’Air Jordan II se veut luxueuse. On retrouve ainsi un design simple mais également une empeigne faite avec de la fausse peau de lézard et du cuir gauffré. Côté performance, une couche en plastique renforce le talon pour apporter plus de confort que l’Air Jordan 1. Histoire : Première chaussure de basket de « luxe », l’Air Jordan II fut lancée dans un seul coloris blanc (un coloris noir est sorti dans les années 2000). Si elle a été conçue pour apporter plus de confort et de sécurité à MJ, c’est paradoxalement pendant sa saison avec l'Air Jordan II que his Airness manqua 64 rencontres. Il ne disputa que 18 rencontres avec l’Air Jordan II et effectua son match de légende contre les Boston Celtics (ses fameux 63 points en Playoffs) avec l’Air Jordan I aux pieds.

Air Jordan III

Année : 1988 Caractéristiques : Première Air Jordan dessinée par la légende Tinker Hatfield, initialement embauché comme architecte chez Nike, l’Air Jordan III est une véritable bombe. Après une Jordan II mitigée, l’Air Jordan III marque un tournant dans l’histoire de Jordan Brand et dans l’histoire de la sneaker. Fini le logo avec des ailes, place au mythique Jumpman. Côté design, on retrouve l’elephant print à l’arrière de la chaussure et sur la partie avant autour des orteils, mais également cette fameuse fenêtre qui laisse entrevoir les bulles d’air. L’empeigne est faite en cuir et la semelle demeure particulièrement résistante grâce aux composants en polyuréthane. Histoire : C’est avec l’Air Jordan III aux pieds que Michael Jordan réalisa une saison de légende avec une moyenne de 35 points par match, un titre de MVP du All Star Game, une victoire mythique face à Dominique Wilkins au concours de dunk, un titre de meilleur défenseur de l’année et un titre de MVP de la saison régulière.

Air Jordan IV

Année : 1989 Caractéristiques : On prend les mêmes et on recommence. Après le succès de la III, Tinker Hatfield concocte une Air Jordan IV révolutionnaire à bien des égards. L’empeigne est ainsi faite avec du cuir nubuck mais aussi avec du mesh, des grandes premières. Des couches en plastique viennent également renforcer la cheville et le talon pour assurer une meilleure sécurité. On retrouve le logo Jumpman mais avec l’inscription « Flight » en dessous. Histoire : L’Air Jordan IV est à ce jour la chaussure la plus collectionnée par les sneakers addicts. Elle est entrée dans la légende grâce au tir de la gagne de Michael Jordan sur Craig Ehlo lors des Playoffs 1989 mais également grâce aux pubs avec Spike Lee aka Mars Blackmon. https://www.youtube.com/watch?v=62F6pbv5CnU

Air Jordan V

  Année : 1990 Caractéristiques : Inspirée par les avions de combat de la Seconde Guerre Mondiale, l’Air Jordan V continue de surprendre par son design, toujours concocté par Tinker Hatfield. Le col de la chaussure demeure asymétrique (mi mid-mi low). Côté performance, la semelle extérieure est réalisée avec du caoutchouc translucide très fin et le talon a été renforcé comme le verrouillage de la cheville. Histoire : Avec l’Air Jordan V, MJ décrocha une 6e sélection au All Star Game, termina meilleur scoreur de la Ligue pour la 4e année de suite, fut élu dans le meilleur 5 de la NBA mais perdit en finales de Conférence Est face aux Detroit Pistons.

Air Jordan VI

Année : 1991 Caractéristiques : Les trois coloris originaux de la Jordan VI ont été réalisés avec du cuir tandis que d’autres coloris ont été faits avec du suède, moins solide mais plus doux que du cuir classique. On retrouve également un chausson en néoprène, une couche renforcée à l’arrière de la chaussure, une languette en caoutchouc et un système de verrouillage des lacets pour un meilleur maintien du pied. Histoire : L’Air Jordan VI est entrée dans la légende car c’est avec cette chaussure que Michael Jordan décrocha son premier titre de champion NBA avec les Bulls en 1991. Cette chaussure a été rendue célèbre par Jerry Seinfeld qui l’a portée dans sa sitcom et Batman puisqu’une version a été spécialement conçue pour le film Batman : le Défi.

Air Jordan VII

Année : 1992 Caractéristiques : Après le premier titre de MJ, Tinker Hatfield a voulu continuer d’innover en réalisant une Air Jordan 7 inspirée de la culture tribale de l’Afrique de l’Ouest mais également de la Nike Huarache. Elle est ainsi plus colorée que les précédents modèles tandis que la fenêtre Zoom Air disparaît. Côté performance, pas d’innovations spectaculaires, la Jordan VII reste assez proche de la VI. Histoire : Avec l’Air Jordan VII, Michael Jordan réalisa une saison monstrueuse puisqu’il décrocha un second titre de MVP de la saison régulière, finit dans le meilleur 5 NBA et meilleur 5 défensif de la Ligue et remporta également sa seconde bague de champion NBA. Mais l’Air Jordan VII restera dans la légende comme la chaussure portée par Jordan avec la Dream Team durant les JO de Barcelone en 1992. Le coloris "Olympic" spécialement dédié pour l’occasion arbore même le numéro 9 (sur l’arrière de la chaussure) que portait Jordan avec Team USA.

Air Jordan VIII

Année : 1993 Caractéristiques : Plus lourde que ces prédécesseuses, l’Air Jordan 8 adopte un strap original pour serrer le pied. Le renfort en TPU ainsi que la plaque médiane en Polycarbonate ont été conçus pour protéger davantage le pied. L’Air Jordan 8 est sans doute la plus robuste de toutes les Air Jordan. Côté style, on remarque donc ce strap qui englobe la cheville mais aussi le logo Jumpman conçu avec de la moquette. Histoire : Michael Jordan a porté l’Air Jordan VIII durant l’intégralité de la saison 1992-1993, où il remporta sa troisième bague consécutive de champion NBA avec les Bulls en s’adjugeant également son troisième titre de MVP des finales. Le coloris « Aqua » porté par MJ lors du All Star Game 1993 fut un succès auprès de fans qui se l’arrachent encore aujourd’hui.

Air Jordan IX

Année : 1994 Caractéristiques : Première Air Jordan lancée après la retraite anticipée de sa Majesté, la IX est censée représenter Jordan dans sa globalité. L’empeigne faite en cuir, en nubuck et en mesh demeure particulièrement intéressante. Sur la semelle extérieure, on peut apercevoir des mots et des symboles de différentes cultures qui représentent le côté universel de la marque Jordan. Le logo Jumpman ne figure plus sur la languette mais sur le côté de la chaussure. Histoire : Jamais portée par Michael Jordan sur les parquets, l’Air Jordan IX a accompagné MJ sur les terrains de Minor League Baseball durant sa reconversion. Par contre, Penny Hardaway ou encore Mitch Richmond ont porté une version exclusive de la Jordan IX durant la saison 1993-1994 tandis que LeBron James a joué avec une version blanche/verte/or lors de sa dernière saison au lycée en 2003.

Air Jordan X

Année : 1995 Caractéristiques : L’Air Jordan X marque le retour de His Airness en NBA. Son design reste très simple car la chaussure a été conçue avant que Jordan annonce officiellement son retour à la compétition. On retrouve ainsi plusieurs bandes sur la semelle et au niveau des lacets censées représenter tous les accomplissements de Jordan durant sa carrière. A noter que la semelle a été réalisée en Phylon pour rendre la chaussure plus légère et que le logo Jumpman a été transféré à l'arrière. Histoire : C’est avec la Jordan X que MJ signa 55 points au Madison Square Garden face aux Knicks, 10 jours seulement après son retour sur les parquets. Cinq coloris de la Jordan X ont été spécialement dédiés à cinq franchises NBA (Chicago, Orlando, New-York, Sacramento et Seattle).  

La 2ème partie de notre dossier : L’histoire des Air Jordan – 2ème partie

La 3ème partie de notre dossier : L’histoire des Air Jordan – 3ème partie

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest