[ITW] Lloyd Pierce : « Trae Young, l’un des meilleurs du monde »

[ITW] Lloyd Pierce : « Trae Young, l’un des meilleurs du monde »

On a discuté de coaching, de Trae Young, mais aussi de LeBron James et Luka Doncic avec Lloyd Pierce, le coach des Atlanta Hawks.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Interview

Son équipe des Atlanta Hawks n'a malheureusement pas été invitée dans la bulle de Disney World. Malgré ça, Lloyd Pierce reste le head coach de l'un des jeunes groupes qui aspirent à faire partie du gratin de la Conférence Est dans les plus brefs délais, notamment grâce à la pépite Trae Young. En marge du clinic pour coaches qu'il organise en ligne ce dimanche (il vous suffit de télécharger l'application OWQLO pour y assister), on a pu poser quelques questions à Lloyd Pierce.

Lloyd, quels coaches ton inspiré avant que tu ne développes ton propre style de coaching à la tête des Hawks ?
Lloyd Pierce : J'ai travaillé pour quatre head coaches différents : Brett Brown à Philadelphie, Mike Brown à Cleveland, Keith Smart à Golden State et Lionel Hollins à Memphis. Ces quatre-là ont été cruciaux pour m'aider à naviguer à travers ce que je voulais faire au niveau coaching en NBA. Je dois aussi citer Gregg Popovich, avec lequel j'ai eu l'honneur de travailler au sein de Team USA. Beaucoup de coaches en NBA ont été influencés ou ont travaillé pour Pop. Et comme j'ai été l'assistant de Mike et Brett Brown, j'ai senti que leur expertise venait de ce qu'ils avaient appris au sein de la famille que sont les Spurs.

Tout ça est lié à ce qu'a fait Pop depuis toutes ces années. Ce n'est pas qu'une question de tactique. Cela concerne aussi la manière dont on se lie aux joueurs et les choses que l'on peut essayer et créer. Voilà tout ce que j'ai appris avec ces coaches-là.

A Atlanta, tu as sous tes ordres l'un des talents les plus éléctrisants de la ligue en la personne de Trae Young. Quels sont les points positifs et négatifs de coacher un joueur aussi particulier ?
Quand tu coaches en NBA, de toute façon, tu sais que tu peux avoir avec toi quelques uns des meilleurs joueurs du monde. A l'heure actuelle, j'en ai un au poste de meneur avec Trae Young, qui n'a que 21 ans... Le point positif majeur, c'est de pouvoir observer le talent et le don d'un joueur comme Trae au quotidien. La difficulté, c'est que nous ne sommes qu'au début de son développement. Il sera tellement plus fort encore dans 3, 4 ou 5 ans... Les joueurs atteignent souvent leur meilleur niveau entre 24 et 26 ans.

Là, on est obligé de vivre parfois des choses douloureuses pour progresser. Mais c'est vraiment excitant de pouvoir côtoyer un grand joueur, même aussi jeune. Il tourne à 29 points et 10 passes alors que ce n'était que sa deuxième saison. On ne peut qu'être excités par ce qu'il va être capable de faire en grandissant.

Tu as joué au Mexique, en Australie et en Allemagne durant ta carrière. Qu'est ce que cela t'a apporté sur le plan personnel et professionnel ?
L'avantage de jouer dans différents pays, c'est d'apprendre des cultures différentes. La compréhension du jeu ne change pas. Mais c'est un excellent moyen de constater la diversité de notre sport et le fait qu'il est joué partout dans le monde à un haut niveau, avec des différences de milieux et de cultures.

Quand j'étais en Allemagne, j'ai passé énormément de temps à me préparer physiquement. Pendant deux mois, ils ont vraiment insisté sur l'importance de la physiothérapie, de la préparation physique et des fondamentaux, avec l'accent mis aussi sur le shoot. J'ai beaucoup aimé ça parce qu'en NBA on ne prend pas autant de temps pour travailler là-dessus.

J'ai pu voir toutes les différences d'approche selon les pays. Le nombre de matches en Europe, par rapport à la NBA, permet justement de travailler des choses plus fines sur le plan technique.

Trae Young aux Lakers pour une super team ? Même pas en rêve

Tu as travaillé avec LeBron James à Cleveland lors de son premier passage. Comment est-ce que tu juges le joueur qu'il est devenu ensuite ?
J'ai commencé à travailler avec lui pendant sa 5e saison en NBA. Il est fort depuis le début et on peut encore voir sa régularité à ce niveau alors que c'est sa 17e saison. Il a gagné des titres et joue au plus haut niveau. Le vrai défi dans un sport, c'est de savoir si tu es capable de maintenir ta grandeur. Avec le temps, il est plus intelligent, plus costaud et plus régulier. Certains joueurs sont capables d'être forts sur de courtes périodes et ça leur permet de gagner un titre, mais la suite est plus compliquée. Pas pour LeBron.

Il a montré tout son professionnalisme en se maintenant physiquement, en développant son shoot, son jeu de passes... Cette saison est la première durant laquelle il finit en tête des passeurs. C'est pourtant un testament de la manière dont il joue au basket.

On parle de similitudes entre le jeu de LeBron et celui de Luka Doncic, tu es d'accord ?
Je vois beaucoup de similitudes, oui. Ce sont tous les deux des joueurs de grande taille qui sont en fait des arrières et des playmakers capables d'organiser une attaque. L'attaque peut passer par eux. Evidemment, Luka n'a pas le même niveau athlétique, mais on retrouve le même type de QI basket et de capacité à créer. Maintenant, il faudra voir combien de temps Luka sera capable de jouer au haut niveau. Il y a de quoi être excité par ce qu'il a déjà accompli en seulement deux ans.

Avec les autres coaches NBA, tu as été très actif au sein du mouvement Black Lives Matter. Quel est ton point de vue sur ce que les joueurs ont fait de leur côté et sur le futur ?
Il y a une vraie volonté, passionnée et puissante, de la part de nos joueurs et de notre ligue pour se battre en faveur de l'égalité. C'est quelque chose dont on veut pouvoir s'enorgueillir en tant que citoyens américains. On veut être sûrs d'avoir un rôle là-dedans.

Il y a une énorme disparité sur le plan économique et social dans notre pays et nous voulons, en tant que ligue, mettre en lumièe ces problèmes pour qu'il y ait un jour une vraie égalité entre tous, que ce soit dans le sport, en politique ou en matière de justice criminelle, ou de police. Nos joueurs ont une énorme plateforme et la capacité d'attirer l'attention.

---

Lloyd Pierce s’est exprimé sur le programme Jr. NBA Coaches – Online Program en amont de sa clinic en ligne qui aura lieu le Dimanche 13 Septembre et qui sera disponible sur l’application OWQLO. Pour y accéder, télécharger l’application OWQLO App et inscrivez-vous.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest