Les Clippers ont (encore) des problèmes défensifs

Après la défaite face à Memphis, l'ensemble de l'équipe des Clippers étaient unanimes : ils doivent faire de gros progrès en défense.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Les Clippers ont (encore) des problèmes défensifs
Depuis la fin du All-Star Game, Vinny Del Negro répète à qui veut l’entendre que son équipe doit mieux défendre. Il y a quelques jours, le coach des Los Angeles Clippers pointait du doigt le manque d’intensité de ses ouailles au moment de fléchir les jambes et de lever les bras. Plus prompts à courir en contre-attaques et écrabouiller les cercles, les coéquipiers de Chris Paul galèrent en défense.Cependant, ils en sont tous conscients.
« Nous devons être meilleurs en défense », explique  DeAndre Jordan sur le site NBA.com   « Nous devons être meilleurs en défense, chaque soir les adversaires savent ce que nous allons faire. Et nous savons ce qu’ils vont faire. Nous devons communiquer plus et être plus agressif des deux côtés du terrain », ajoute Chris Paul
L’intensité, l’agressivité, les fondamentaux, les joueurs et le staff des Los Angeles Clippers doivent donc élever leur niveau de jeu dans tous les secteurs défensifs. Depuis le match des étoiles, la franchise californienne accuse le coup : 6 victoires, 4 défaites. On est bien loin du mois de décembre supersonique des descendants du « Showtime » (17 victoires consécutives). En dix matches, les adversaires des Clipp’s se régalent de tirs ouverts avec 48% de réussite aux shoots. C’est d’autant plus problématique lorsqu’ils se mettent à arroser à trois-points.
« Nous devons mieux défendre sur la ligne à trois-points, » explique Blake Griffin. « Cela a été la cause de nos défaites, vous savez, une défense faible à trois-points. C’est quelque chose que nous devons travailler. »
On l’aura compris, les Clippers ne sont pas des foudres de guerre en défense. Du coup les Grizzlies, l’une des meilleures équipes de la ligue dans ce domaine, sont repassés devant au classement de la Conférence Ouest (44-19 pour Memphis, 45-21 pour les Clippers). La bande à Chris Paul ne fait plus peur. Lorsque les matches comptent, c’est-à-dire en playoffs, que l’intensité sera doublée voir triplée, alors les victoires se feront au prix d’un acharnement à mettre des stops défensifs (Cf. les derniers champions NBA en titre). Lamar Odom, habitué au sale boulot lors de ses deux titres avec les Los Angeles… Lakers, tire la sonnette d’alarme :
« Si vous n’avez pas la gniak, vous n’allez jamais gagner les guerres, tout simplement. Il y a une chose à savoir sur ce métier : ce sera votre jour lorsque vous jouerez comme si c’était la fin du monde. Nous devons réaliser que tout autre résultat qu'un titre serait un échec. »
"L'attaque fait lever les foules, tandis que la défense fait gagner les titres", dit-on...
Afficher les commentaires (2)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest