Pourquoi les Lakers ont fait le ménage

Les Los Angeles Lakers ont donné les clés à Magic Johnson et Rob Pelinka. Le moment était venu et la décision de Jeanie Buss est pertinente.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Analyse
Pourquoi les Lakers ont fait le ménage
La taulière a parlé, mardi soir. Jeanie Buss s'est montré sans pitié avec son frère Jim, co-propriétaire de la franchise et président des opérations basket, et Mitch Kupchak, le General Manager des Los Angeles Lakers depuis la fin des années 90. Les deux hommes ont été remplacés par Magic Johnson et Rob Pelinka, deux profils très différents mais aussi plus pertinent. L'aura et les réseaux de la légende de LA et de l'un des agents les plus puissants de la ligue sont sans commune mesure avec ce que pouvaient proposer Buss, héritier de la position, et Kupchak, que beaucoup estimaient dépassé pour ne pas dire has been ces dernières années. L'ex-compagne de Phil Jackson s'est même excusée auprès des fans pour ne pas avoir mis fin à la mission du duo un peu plus tôt. Jim Buss avait expliqué il y a deux ans qu'il se retirerait de lui-même si l'équipe n'était pas compétitive en 2017. Lui forcer la main provoquera peut-être quelques remous lors du prochain dîner de famille, mais ce choix s'imposait.
"La décision n'a pas été simple à prendre. J'ai probablement attendu trop longtemps. Pour cela, je veux m'excuser auprès des fans des Lakers. Les valeurs de cette franchise sont fortes et l'exigence de résultats m'a poussé à faire cela", a expliqué Buss à Mike Trudell de Lakers.com.
On ne sait évidemment pas ce que donnera Magic Johnson, aka Captain Obvious, dans cette fonction, mais l'ancien meneur a bossé d'arrache-pied pour être au niveau. Afin de ne pas se retrouver dans la même position que Vlade Divac, à la masse en termes de règlements, Magic a planché sur le CBA et les spécificités de la ligue telle qu'elle est aujourd'hui depuis plusieurs mois. Si certains joueurs acceptent de rejoindre les Hornets parce que Michael Jordan en est le président, le charisme de Johnson pourrait avoir des effets similaires. Pour ses première heures à la tête de l'organisation, le Hall of Famer a en tout cas montré qu'il voulait la jouer collectif. Dans son QG pour aborder la deadline des trades, Magic s'est entouré de Luke Walton, le coach, mais aussi de deux autres fils Buss, Jesse et Joey, en charge du scouting. S'il aura le dernier mot sur la plupart des dossiers, il semble être conscient qu'il a des gens compétents à même de l'aider dans cette reconversion.

Un acte manqué : le trade de DeMarcus Cousins

Avec Rob Pelinka, les Lakers se sont dotés d'un négociateur redoutable qui a eu quelques uns des plus grands joueurs de la ligue dans son écurie, comme Kobe Bryant ou James Harden. S'il avait réduit son activité ces dernières années, Pelinka apportera son carnet d'adresses et son savoir-faire. L'ancien avocat découvrira le rôle, mais il connaît parfaitement la NCAA, ainsi que les tenants et les aboutissants du CBA et ses nouvelles modalités. On peut supposer que certains de ses clients ou anciens clients seront intéressés par la perspective de retravailler avec lui. Kobe n'a pas prévu d'être assistant-GM dans l'immédiat, mais on ne sait jamais... Si Jeanie Buss a pris cette décision qui planait dans l'air à ce moment précis, c'est aussi à cause d'un acte manqué. Il se murmure que la fille du "Doc" espérait voir le binôme sortant réussir le trade de DeMarcus Cousins. En voyant le All-Star filer à New Orleans contre si peu, celle-ci a déterminé que le moment était venu. Pour rappel, les Lakers ont refusé d'inclure Brandon Ingram dans une transaction avec les Pelicans pour boucler un deal autour de Cousins. En négociant un peu ou en revenant à la charge le soir du All-Star Game, Kupchak aurait probablement pu doubler NOLA sans forcément abandonner l'ancien ailier de Duke. Ce changement marque la fin d'une ère à Los Angeles, mais annonce a priori de meilleurs lendemains. Les Lakers ont un bon coach, des jeunes prometteurs et désormais un duo capable de les faire revenir au plus haut niveau dans quelques années.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest