Magic avait l’autorisation de virer Luke Walton

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

Magic Johnson n'est pas parti parce que Jeanie Buss voulait conserver Luke Walton. L'ancien président des Lakers avait carte blanche sur ce dossier.

Les raisons du départ de Magic Johnson semblent assez claires. Le désormais ex-président des Los Angeles Lakers n'avait sans doute pas pris la mesure de ce que représentait son poste en 2019. Il pouvait difficilement continuer d'agir comme l'icone et ambassadeur souriant et qui ne fâchait personne qu'il incarne depuis sa retraite. L'une des composantes du job était de parfois prendre des décisions difficiles et donc d'être en désaccord avec les autres garants de l'institution. Dans son speech, Magic a sous-entendu qu'il aurait très probablement limogé Luke Walton et son staff à la fin de la saison, mais qu'il n'avait pas voulu peiner Jeanie Buss. Selon Chris Haynes, de Yahoo Sports, la propriétaire des Lakers n'a absolument pas freiné des quatre fers ou fait comprendre à Johnson qu'elle ne voulait pas que Walton soit viré. Celle-ci lui aurait même officiellement donné la permission de se séparer de l'ancien assistant de Steve Kerr et de recomposer le staff de A à Z.

Magic Johnson et Luke Walton n'étaient pas en excellents termes sur cette fin de saison et probablement depuis un peu plus longtemps. Ce dernier n'a pas souhaité commenter le départ de son président après le match contre les Blazers la nuit dernière. Son avenir n'est pas encore déterminé, mais Magic semblait penser que les Lakers n'avaient plus besoin de changer de coach maintenant que lui-même était parti.