Manu Ginobili : « Nous étions un peu démoralisés »

N.SPar N.SPublié

Forts de six victoires consécutives, les Spurs, pas l'intermédiaire de Manu Ginobili, ont avoué que l'équipe était au fond de sceau avant cette série.

Il y a environ deux semaines, les San Antonio Spurs étaient en pleine décadence. Au sortir de trois défaites consécutives face au trio infernal de l'Ouest, les Warriors, les Rockets et le Thunder, les texans pointaient à la 10e place. L'état d'urgence a alors été décrété à Fort Alamo. Même sans Kawhi Leonard, dont la blessure est l'un des grands mystères de cette saison, l'escouade de Pop a redressé la barre avec six victoires consécutives, toutes à domicile, dont deux si précieuses face aux Pelicans et cette nuit face au Jazz. Ce samedi matin, on respire un peu plus dans le vestiaire des Spurs avec cette 6e place. Cette situation, Manu Ginobili l'avoue, est un peu inespérée vu l'état d'esprit qui régnait au sortir de ce revers face à OKC.

"Pour vous dire la vérité, ce n'est pas que nous étions pessimistes, mais nous étions un peu démoralisés. Mais nous ne pouvons pas être satisfaits. Nous devons jouer à l'extérieur et nous devons rester concentrés".

Il reste neuf matchs aux Spurs pour éviter une déception majuscule, à savoir une place hors du top 8 pour la première fois depuis 20 ans. Avec trois matches d'avance sur Denver, 9e, San Antonio a une marge de manoeuvre. Mais gare aux calendrier puisque les Spurs se rendront successivement à Milwaukee et Washington, avant d'accueillir les Rockets et le Thunder. Le tout en une semaine. Suivront ensuite un voyage à LA pour se frotter aux Lakers et Clippers.