Marcus Smart : « Je suis une menace »

Ce soir, les Celtics affrontent les Spurs en direct sur BeIN Sports pour le premier NBA Sunday de la saison. L'occasion de vous proposer cette interview de Marcus Smart, le jeune meneur des C's.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Interview
Marcus Smart : « Je suis une menace »
Marcus Smart sera en action ce dimanche contre les San Antonio Spurs, à l'occasion du premier NBA Sunday de la saison sur BeIN Sports et sur le NBA League Pass. Voici en exclusivité une interview avec le jeune meneur des Boston Celtics, qui a affiché toute son ambition au moment d'aborder sa 2ème saison en NBA BasketSession : Est-ce que tu penses que tu auras un peu plus le ballon entre les mains cette saison ? Marcus Smart : Je pense qu'il y aura un équilibre entre les phases où j'aurai le ballon et celles où je ne l'aurai pas. Tout dépend des matches en fait et de qui est sur le terrain à quel moment. BasketSession : Qu'est ce que tu as appris de ta première saison et est-ce qu'il y a quelque chose en particulier que tu penses mieux maîtriser au moment de démarrer ta seconde année dans la ligue ? MS : Chaque match est différent et il faut les aborder différemment, voilà ce que j'ai appris. C'est ce qui rend le basket si agréable, il n'y a pas vraiment de routine, on ne sait pas à quoi s'attendre et il faut se préparer pour chaque nouvel adversaire qui se présente. J'ai vraiment beaucoup plus confiance en moi aussi, sur le plan collectif et individuel. Le jeu est moins rapide à mes yeux aujourd'hui. BasketSession : Ton entente avec Avery Bradley semble s'être améliorée au fil des matches. MS : Clairement. Je l'ai beaucoup étudié. La manière avec laquelle il chasse le ballon et utilise son corps notamment. Je mets aussi ma force et mes qualités physiques au service de l'équipe et le voir en action m'a permis de les utiliser au mieux. BasketSession : Tu es considéré comme un meneur à dominante défensive, qui sont les meilleurs dans ce registre selon toi ? MS : Justement, Avery Bradley, même si ce n'est pas un pur meneur. C'est l'un des meilleurs arrières défensifs que j'ai jamais vu. Il y en a beaucoup d'excellents en NBA et c'est très difficile de les classer. En fait, ça peut changer d'une nuit à l'autre... [superquote pos="g"]"Le jeu de LeBron est unique, je pourrais en parler des heures".[/superquote]BasketSession : Qu'est ce que tu attends des Celtics cette saison ? A nouveau les playoffs ? MS : On va prendre les matches les uns après les autres. Le but est de progresser en tant qu'équipe et qu'organisation. Il y a plus que 15 joueurs de basket chez les Celtics. C'est toute une famille qui croit en nous. BasketSession : On te décrit souvent comme un joueur physique, qui est le plus dur à affronter dans ce domaine ? MS : Probablement LeBron James. Il te donne beaucoup de fil à retordre quand tu dois défendre sur lui. Son jeu est unique et je pourrais en parler des heures. C'est ce qui est génial quand on peut affronter les meilleurs joueurs tous les soirs. BasketSession : Danny Ainge pense que tu as beaucoup progressé cet été. Qu'est ce que tu attends de toi cette saison ? MS : Vous verrez que je suis plus à l'aise sur le terrain, je prends davantage mon temps. Je suis aujourd'hui capable d'impacter sur le jeu de différentes manières. Je suis toujours un bon défenseur  et je deviens de plus en plus polyvalent offensivement. Je peux jouer poste 1, 2 et 3 selon les situations et c'est ce qui fait qu'on me verra souvent sur le terrain et que je suis une menace pour l'adversaire. BasketSession : L'an dernier, tu comptais beaucoup sur les vétérans ? MS : Oui, sur Brandon Bass, qui est parti chez les Lakers. Il me parlait tous les jours et on était assis l'un à côté de l'autre dans le vestiaire. Il s'assurait que j'allais bien et que je savais ce que je faisais pour ma première saison en NBA.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest