Mark Cuban veut abolir la Draft et sanctionner le dernier

Mark Cuban a quelques idées intéressantes pour réformer encore davantage la Draft, mais le proprio des Mavs est seul dans son combat.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Mark Cuban veut abolir la Draft et sanctionner le dernier
Mark Cuban est l'un des deux seuls propriétaires à ne pas avoir voté en faveur de la réforme de la Draft qui entrera en vigueur au terme de la saison 2018-2019. Le bpss des Mavs s'est abstenu, estimant que cette évolution (les chances de décrocher le 1st pick ont été rééquilibrées entre les trois plus mauvaises équipe) était insuffisante pour lutter contre le tanking. L'exubérant businessman avait d'autres idées en tête, mais celles-ci ont été balayées d'un revers de la main par le comité directeur de la NBA.

"Mon idée, c'était de faire une grande free agency, avec la pire équipe qui aurait le plus d'argent et la meilleure avec le moins. Ca rendrait les choses plus difficiles pour ceux qui veulent tanker parce qu'on ne peut pas être sûrs de décrocher les meilleurs joueurs si on est mauvais. Personne n'a aimé cette proposition. Autre proposition : faire en sorte que l'équipe avec le pire bilan ne puisse pas avoir l'un des deux premier picks. Vous verrez que les équipes joueront à fond pour ne pas finir derniers. Adam Silver n'a pas aimé mon idée non plus", a expliqué Mark Cuban sur ESPN.

Ce ne sont pas de mauvaises idées en soi. Mais il est toujours compliqué de faire bouger les lignes aussi radicalement. La Draft sous sa forme actuelle fait partie de la culture du sport US et on imagine mal les franchises vouloir la transformer complètement en faire un marché pur et simple.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest