111 ORL
109 SAS
109 CHA
106 DET
111 HOU
102 IND
107 MEM
106 UTA
116 MIN
137 WAS
127 OKC
119 PHI
100 GSW
105 BOS
99 LAL
97 SAC

Mark Cuban reste serein concernant l’avenir de Nerlens Noel

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté Publié

Nerlens Noel reste encore un an à Dallas avant de signer un gros contrat. Du moins, c’est comme ça que l’imagine Mark Cuban.

Le feuilleton Nerlens Noel a donné des maux de tête aux Dallas Mavericks tout l’été. Il devrait redémarrer l’été prochain. En attendant, Mark Cuban affirme que la balle est dans le camp du joueur.

Ce dernier espérait certes signer un contrat max dans le Texas. Après de longues négociations, ne voyant toujours pas la masse de dollars arriver, Noel a préféré signer la qualifying offer de 4 millions des Mavericks. Il va donc attendre un an mais pourrait renégocier à nouveau l’été prochain.

« Je suis satisfait de cela. Je ne dirai pas heureux. Nous avons fait ce que nous estimons être une offre significative », affirme Cuban. « Nerlens a décidé de parier sur lui-même. Désormais, nous sommes dans une position où si tout le monde élève son niveau cette saison, il sera payé, nous serons heureux et la vie reprendra son cours. »

Du côté de Mark Cuban, on semble prendre la situation de façon assez calme. Il a longtemps discuté avec son joueur. Il a conscience qu’il a tout intérêt à voir Noel tout donner pour alors décrocher ce contrat max.

« Je lui ai parlé depuis et il m’a dit : « je suis prêt à le faire, allons-y et ce sera génial » […] Il était très positif », affirme le propriétaire des Mavericks.

Le jeune pivot devrait donc rester dans la lignée de sa très bonne fin de saison avec l’équipe de Rick Carlisle. Il sait qu’une belle année lui permettrait de toucher au jackpot, il en a eu la preuve récemment.

« C’est malheureux mais pour Nerlens et d’autres joueurs, beaucoup de restricted free agent en particulier les grands au même poste, le marché a été très fort l’an dernier. Ils ont vu des joueurs être payés plus que ce qu’ils pensaient mériter », rappelle Mark Cuban.

DeAndre Jordan, Bismack Biyombo, Hassan Whiteside, Rudy Gobert etc.. Un grand, ça coûte cher. Cuban en a bien conscience, il prépare donc ses dollars pour l’été prochain.