Mark Cuban : « Si personne n’utilisait le tanking, je le ferais »

Mark Cuban faisait partie des propriétaires en faveur d'une réforme de la loterie de la draft, mais il comprend aussi la stratégie des autres franchises.

Damien Da SilvaPar Damien Da Silva | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Mark Cuban : « Si personne n’utilisait le tanking, je le ferais »
La semaine dernière, les Philadelphia Sixers ont enregistré la plus belle victoire de leur saison : la réforme de la loterie de la draft n'a pas été validée par les propriétaires des franchises NBA. Pourtant, la majorité des équipes étaient favorables à un changement dont les Dallas Mavericks de Mark Cuban (il faut les 2/3 des votes pour un changement). Le fantasque propriétaire de la formation texane est revenu sur le phénomène du "tanking" lors d'une interview avec le Dallas Morning News. Même s'il n'est pas "fan" de cette stratégie, il admet qu'il aurait pu l'utiliser s'il avait été le seul à y penser :
"Je ne vois pas ça comme une bonne stratégie, je pense qu’il y a d’autres façons de faire. Si personne n'utilisait le tanking, alors je le ferais probablement. Mais quand 7 ou 8 équipes le font, je pense que c’est une stratégie horrible. Si beaucoup d’équipes font la course pour la dernière place afin d’avoir le meilleur choix possible de draft, je n'aime pas cette politique", a expliqué Mark Cuban.
Si Mark Cuban est aussi apprécié des supporteurs des Dallas Mavericks, c'est qu'il est prêt à tout pour faire gagner son équipe, payer des millions de luxury taxe ou encore prendre des décisions risquées. Même s'il a l’honnêteté de reconnaitre qu'il aurait pu utiliser cette tactique, il pense que c'est mauvais pour la NBA :
"Je ne me prends pas aux équipes qui tankent, ça ne me dérange même pas s'il y en a plus. Mais dans son ensemble, ce n'est pas une bonne chose pour la ligue."
Il est vrai que cette course à la dernière place offre parfois une parodie de basket sur certains matches. Et même si le tanking a toujours existé, c'est surtout cette nouvelle stratégie sur le long terme (on pense forcément aux 76ers) qui a exacerbé les tensions autour de ce débat. Néanmoins, cette politique a aussi permis à certaines franchises de se relever après une période de doute, le Thunder d'Oklahoma City (anciennement Seattle Sonics) est sûrement le plus bel exemple, il faut juste un peu de chance et des bons choix à la draft.
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest