- CLE
- BOS
- IND
- MIN
- PHI
- DET

Markelle Fultz prêt à enfin décoller ?

BasketSessionPar BasketSession Publié

Markelle Fultz a l'air en forme après avoir bossé dur tout l'été. Le jeune homme semble en bonne santé. Et si c'était l'une des révélations de la saison ?

La gloire lui était promise. Il y a deux ans, quand Markelle Fultz s’est présenté à la draft NBA en tant que superstar en devenir, les scouts étaient persuadés que le jeune guard avait toutes les armes pour s’imposer un jour comme le joueur ultime sur sa position. Le package complet. Qualités athlétiques, taille, envergure, explosivité, vitesse, résistance, le dribble, la vision… et le tir. C’est donc logiquement qu’il a été sélectionné en première position par les Philadelphia Sixers en juin 2017. Mais vivre avec ce statut de joueur de demain n’est pas une tâche aisée. C’est une lourde pression sur les épaules – visiblement fragiles au sens propre comme figuré – d’un jeune homme dont l’entourage a depuis été pointé du doigt, notamment par son propre coéquipier à l’époque, Joel Embiid.

La première saison chez les pros du natif du Maryland reste l’un des plus grands mystères de la décennie en NBA. Il est devenu le basketteur qui ne savait plus comment shooter. Littéralement. Sa mécanique, changée on ne sait trop quand ni pourquoi, a fait le tour du monde. Suscitant les moqueries des internautes. Fultz s’est alors rapidement fait porter pâle, après quelques bouts de matches. Ça a duré des mois. Sans encore une fois que l’on sache réellement où était le problème. Peut-être était-ce psychologique. Ou physiologique. Mais après des nombreux doutes, enquêtes et versions différentes avancées par les dirigeants, son agent et les journalistes, le meneur a fini par revenir sur les parquets en fin de saison.

Requinqué, il est devenu le plus jeune joueur à claquer un triple-double dans l’Histoire de la ligue. Puis il a travaillé dur toute l’intersaison pour se reconstruire une gestuelle digne de ce nom. Les vidéos estivales étaient prometteuses. Ses premières sorties au début d’exercice aussi. Puis le trou noir. Un saucisson à trois-points balancé lors d’une rencontre à Brooklyn. Et même un nouveau tir, encore plus stupéfiant, sur la ligne des lancers. Un jeté de patate chaude. L’incompréhension, encore. Retour à l’infirmerie. Cette fois-ci, il y a eu un diagnostic. Markelle Fultz souffrirait du syndrome du défilé thoracique. Une blessure nerveuse rare et délicate.

Il était censé revenir au bout de quelques semaines de thérapie. Il n’a pas refoulé un parquet depuis. Entre temps, les Sixers ont jeté l’éponge et ils ont envoyé le prodige en perte de confiance à Orlando. Avec toujours le flou total. Steve Clifford, le coach du Magic, n’avait aucune idée du moment auquel il pourrait aligner son nouveau poulain.

Plusieurs mois plus tard, l’heure de vérité approche. Markelle Fultz se serait à nouveau entraîné à fond pendant l’intersaison. Vidéos à l’appui, again. Et c’est prometteur. La mécanique de tir semble fluide, même si ça ressemble à un tir d’un U14 ou U16 en manque de force avec un tir qui part du menton. Le lâcher est trop bas. Mais si ça rentre, c’est l’essentiel. Alors est-ce enfin le réveil du champion présenté ?

« J’ai passé du temps avec lui cet été et il est prêt à jouer. Il est en bonne santé. Il va prendre la ligue par surprise cet été », annonce Caron Butler.

Le Magic a activé l’option sur son contrat pour la saison 2020-2021. Normalement une simple formalité pour les joueurs draftés aussi haut mais ce n’était pas si évident vu les débuts très chaotiques du bonhomme. Surtout que l’option en question pèse 12 millions de dollars. C’est un vrai signe de confiance de la part de la franchise floridienne. Ça va peut-être aussi enlever de la pression au joueur, qui sait désormais que ce n’est pas une saison quitte ou double pour lui. Un peu plus de sérénité, moins d’attentes… peut-être le meilleur contexte pour enfin exploser.