Masai Ujiri ne pense pas que Colangelo méritait d’être viré

BasketSessionPar BasketSession Publié

Bien que viré par certains des posts des faux comptes Twitter lié à la famille de Bryan Colangelo, Masai Ujiri ne garde aucune rancune pour son ancien collègue.

Masai Ujiri a encore une fois fait preuve d'une grande classe - au moins publiquement. Le Président des Toronto Raptors a été interrogé au sujet de l'affaire des faux comptes Twitter de Bryan Colangelo. La femme, du moins d'après ce que l'on sait pour l'instant, du désormais ex-GM des Philadelphia Sixers utilisait les réseaux sociaux pour répondre aux détracteurs de son mari (en supposant donc qu'il s'agissait vraiment de sa femme) le tout en divulguant parfois des informations confidentielles au sujet de la santé des joueurs. L'utilisateur critiquait aussi vivement certains membres des Sixers et... même Ujiri !

Le patron des Raptors a pris la place de Colangelo, son ancien employeur. D'où les messages plein de rancœur. Mais le Nigérien n'en veut pas à son ex-boss. Au contraire, il pense que ce dernier ne méritait pas un licenciement.

"Mes pensées vont pour Bryan et sa famille. C'est un bon ami. Je comprends totalement la situation et je sympathise avec Bryan. Ça a été dur pour moi de le voir perdre son emploi. C'était une erreur. C'était émouvant pour moi parce que Bryan a été l'un de mes mentors et il m'a donné une chance. J'espère qu'il sera pardonné, nous faisons tous des erreurs."

Propre. Un beau message de la part de Masai Ujiri. La classe. Pendant ce temps, Bryan Colangelo continue de jurer à qui veut l'entendre que sa femme a agit seule.

Via The Athletic