MWP : « Les gens ont oublié que je plantais 20 points par soir »

Si certains estiment qu'il est sur le déclin depuis quelques saisons, Metta World Peace a la ferme intention de démontrer qu'il est toujours capable d'apporter sa contribution au scoring.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
MWP : « Les gens ont oublié que je plantais 20 points par soir »
En décidant de s'engager avec les New York Knicks, Metta World Peace a fait une croix sur une éventuelle place de titulaire mais pas sur ses ambitions. Désormais davantage réputé pour sa défense rugueuse que pour son scoring, l'ancien Laker espère apporter la même énergie qu'à L.A. même s'il ne cache pas son envie de prouver qu'à 34 ans il est toujours capable de marquer.
« C’est assez simple. Quand j’ai quitté Houston, je tournais à 17 points de moyenne », a-t-il expliqué à Bleacher Report. « L’année où je suis allé à L.A., je tournais à 11 points de moyenne. J’ai gagné un titre donc j’étais content. L’année d’après, je tournais à plus de 8 points puis à 12. Je jouais pour une grande équipe et je me suis sacrifié. »
Et si certains estiment qu'il n'est plus le joueur qu'il était, Metta World Peace a bien l'intention de leur prouver qu'il est toujours capable de réveiller le Ron Artest qui sommeille en lui.
« Je vais continuer de me sacrifier mais je pense que je suis capable de réaliser une saison exceptionnelle. Les gens ont oublié qu’avant d’arriver à L.A., j’étais un joueur qui plantait 20 points par soir. Je vais rappeler ça aux gens », conclut-il en souriant.
Pas certain que Mike Woodson voit les choses du même oeil...
Afficher les commentaires (28)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest