Metta World Peace : « J’ai été trop direct avec JR Smith »

Actuellement en pleine promotion de son livre, Metta World Peace est revenu sur les raisons qui ont provoqué son départ des Knicks. L'ancien Lakers évoque notamment une altercation avec JR Smith dans le vestiaire...

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Metta World Peace : « J’ai été trop direct avec JR Smith »
Le 19 novembre marquera les 10 ans de la tristement célèbre "bataille" d'Auburn Hills. Une baston restée dans toutes les mémoires et notamment dans celle de Metta World Peace qui avait écopé à l'époque de 72 matches de suspension pour avoir poursuivi la bagarre jusque dans les tribunes en s'en prenant à un spectateur. Pour l'occasion, celui qui a cette année pris la direction de la Chine a donc décidé de sortir un livre intitulé “The Untold Story of the Malice at the Palace’’ dans lequel il revient longuement sur cette sombre histoire . Actuellement en pleine promo, l'ancien Ron Artest s'est confié au New York Post. Une interview au cours de laquelle il s'est exprimé sur les raisons pour lesquelles les Knicks ont décidé de se séparer de lui. Tout serait en fait parti d'une altercation dans le vestiaire avec... JR Smith.
« Je ne comprends pas pourquoi ils ne m’ont pas signé. Je suis trop direct. Je pense que j’ai été trop direct avec JR Smith. Cela ne partait pas d’une mauvaise intention. Je suis plus vieux, j’ai fait partie de grandes équipes à Sacramento et L.A.. Et si quelqu’un ne défend pas ou qu’il ne fait pas les efforts nécessaires, ce qui est ma spécialité, je ne vais pas mâcher mes mots. Personne ne voulait parler directement. Je lui ai donc dit les choses en face et il m’a répondu. »
Une franchise qui aurait scellé le sort de Metta World Peace, coupé par les Knicks après la deadline des transferts.
« Vous ne pouvez pas garder les choses pour vous quand tout va mal. Il faut dire à Melo quand il est fainéant. Il faut se dire ces choses-là car quand les playoffs arrivent, tout le monde sait ce qu’il en est. »
Reste à savoir si les Knicks, à la peine en ce début de saison, sauront se dire les choses en face pour rectifier le tir et éviter une nouvelle saison catastrophe. Et alors qu'il pourrait effectuer son retour en NBA en vue de joutes printanières, MWP garde toujours un oeil attentif à son ancienne équipe qui tarde à s'approprier l'attaque en triangle que tentent de mettre en place Phil Jackson et Derek Fisher.
« Quand j’ai été drafté aux Bulls, Tim Floyd utilisait l’attaque en triangle. Je l’ai surtout appris avec les Lakers. Ce n’est pas si compliqué.  Tout est basé sur le mouvement et sur la manière de jouer sans le ballon. C’est une tactique gagnante qui déjà remporté onze bagues. »
On souhaite aux Knicks de connaître pareille réussite même s'il faudra sans doute patienter au moins jusqu'à l'année prochaine avant de voir Carmelo Anthony et sa bande être enfin un contender crédible à l'Est...
Afficher les commentaires (8)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest