87 CLE
93 ORL
108 DET
101 IND
104 CHA
111 BKN
108 BOS
95 DEN
112 MIA
103 WAS
98 CHI
100 GSW
139 OKC
127 MIN
105 SAS
104 SAC
119 MIL
91 LAC
113 POR
136 LAL

Le jour où Jordan a explosé les Cavs après avoir tisé et marché toute la journée

BasketSessionPar BasketSession Publié

Michael Jordan est peut-être le plus grand compétiteur de l'histoire du sport. Cette anecdote folle en est une énième preuve.

Michael Jordan avait (et a encore) deux passions pendant sa carrière aux Chicago Bulls. Non, le basketball et gagner n’en font pas partie. Ça, c’était plutôt son ADN et sa mission. Ses deux vraies passions étaient le golf et les paris. Et l’ancienne star des Chicago Blackhawks Jeremy Roenick a raconté il y a quelques jours une anecdote magique sur le sujet. L’une des histoires les plus Jordanesques jamais racontées.

Retour en 1992, ou 1993, le joueur de hockey ne s’en souvient plus très bien. La fin de saison régulière approche. Michael Jordan et les Chicago Bulls jouent les Cleveland Cavaliers le soir. MJ propose à Jeremy Roenick d’aller faire un golf. Le Blackhawk accepte. Sans se douter qu’il va vivre l’une des journées les plus révélatrices de qui était Jordan.

« Je reçois un appel de Michael, ‘Retrouve-moi tôt au Sunset Ridge, nous allons jouer un 18 trous’. Nous n’avions pas de match, en fait on avait une journée off. Donc je le retrouve à Sunset Ridge.

On a fait un parcours, je l’ai battu pour deux mille dollars, et je me prépare à partir. Les Bulls jouent ce soir-là. Ils jouent Cleveland. Donc je me dis qu’il va partir, il est 10h, mais il me dit ‘Non, jouons encore.’

Donc nous remplissons un sac entier de glace et de Coors Light (des bières) et on se remet en marche, on se refait 18 trous et je lui prends à nouveau 2000 dollars.

Et là, on a donc bu tout l’après-midi, et il doit aller de Sunset Ridge au Stadium pour jouer un match. Et je commence à le chambrer genre ‘Je vais appeler mon bookmaker et tout l’argent que je t’ai pris aujourd’hui je vais le mettre sur Cleveland ce soir’.

Et lui il me répond ‘Je vais te dire, je te parie qu’on va gagner de 20 points et que je vais scorer plus de 40’. Je lui dis ‘banco’. Cet enfoiré a scoré 52 et ils ont gagné de 26 ou quelque chose comme ça, après 36 trous de golf et après avoir bu quelque chose comme 10 Bud Lights. 

Ce mec, pour moi, est le meilleur athlète que j’ai jamais vu ! »

A priori, vu les années et la période annoncées, il s’agit du match du 28 mars 1992. Michael Jordan avait scoré 44 points et les Chicago Bulls s’étaient imposé 126 à 102.

En matant les highlights ci-dessous, souvenez-vous juste que MJ avait marché toute la journée et bu une dizaine de bières, certes light, mais quand même ! Pas étonnant qu'il soit absolument contre le load management...