Porter, ça devient lourd

Porter, ça devient lourd

Auteur d’un match presque parfait (25 points à 11 sur 12 aux tirs) contre les Pacers hier soir, Michael Porter Jr monte sérieusement en puissance.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Le 15 décembre marque officieusement le début du marché des transferts en NBA. Les rumeurs se font de plus en plus pressantes à partir de cette date, et ce jusqu’à la deadline de février. Les Denver Nuggets ne sont pas vraiment concernés, même s’ils ne rateront pas une occasion de se renforcer. En revanche, ils ont rapidement fait comprendre au reste de la ligue que Michael Porter Jr était absolument intouchable.

Un statut rare et réservé aux joueurs les plus forts ou les plus prometteurs. Pourtant, au moment où les journalistes ont évoqué le caractère intransférable du jeune homme, ce dernier était à peine utilisé par son coach Mike Malone. Normal, il est encore en apprentissage. Mais les leçons se sont accélérées depuis quelques jours. On comprend maintenant pourquoi Les Nuggets tiennent à conserver leur pépite. Le potentiel du natif du Missouri est intrigant et excitant.

Un potentiel qu’il commence justement à montrer et à exploiter. Titularisé pour la première fois le 29 décembre dernier, il avait saisi l’opportunité en inscrivant 19 points à 8 sur 10 aux tirs lors d’une victoire contre les Sacramento Kings.

« Son talent saute aux yeux. Il est grand, il peut shooter et prendre des rebonds. Il a montré qu’il pouvait jouer », déclarait Nikola Jokic après coup.

Cette nuit, Porter a fait encore plus fort. 25 points, 11 sur 12 aux tirs et une activité très intéressante pour permettre à Denver de battre Indiana (124-116). Une démonstration enivrante.

« C’est un nouvel aperçu d’un avenir très brillant », commentait son coach Mike Malone hier soir. Il avait déjà fait les louanges de son joueur après le match contre Sacramento en déclarant que « c’est un joueur clé de notre futur. »

Michael Porter Jr, facteur X du run des Nuggets en playoffs ?

Ses coéquipiers ne sont pas forcément surpris parce qu’ils ont l’occasion de le voir tous les jours à l’entraînement. Son talent offensif est mis en avant à chaque séance. Mais c’est maintenant sous le feu des projecteurs qu’il étale sa panoplie en attaque. Step-backs, drives, dunks, trois-points… l’ailier, un temps comparé à Kevin Durant, a tous les atouts d’un scoreur prolifique.

Tout ce qu’il montrait déjà au lycée, quand il était présenté comme une superstar de demain. Michael Porter Jr était l’un des prospects phares du pays. L’un des joyaux de sa génération. Mais il s’est blessé dès son premier match à l’université. Puis une nouvelle fois juste avant la draft. Sa cote a baissé et les Nuggets l’ont finalement drafté en quatorzième position alors qu’il était promis au top-3. Et là, la tuile, une nouvelle blessure. Il a fait une première saison blanche, ce qui lui octroie le statut de rookie cette année.

La montée en puissance demande confirmation sur la durée mais la franchise du Colorado a probablement réussi une très bonne pioche avec le joueur de 21 ans. Son futur s’annonce radieux mais il est surtout de moins en moins flou maintenant qu’il a enfin pu enchaîner les matches. Il est peut-être aussi plus proche que l’on ne le pense. En continuant à progresser à cette vitesse, Michael Porter Jr pourrait s’affirmer comme l’un des facteurs X de Denver, une équipe deuxième à l’Ouest et susceptible de jouer les trouble-fêtes en playoffs.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest