Les joueurs susceptibles d’être échangés d’ici la deadline

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

De Mike Conley à Aaron Gordon, zoom sur les joueurs qui seront peut-être transférés d'ici jeudi soir, date de la fermeture du marché des transferts NBA.

Mike Conley

Anthony Davis mis de côté, il est peut-être le premier prix de cette fin de marché des transferts NBA. Un joueur de calibre All-Star, bien que jamais invité à l’évènement, qui peut intéresser de nombreuses équipes. Utah, Detroit ou encore Indiana sont susceptibles de se mettre sur les rangs. Il faudra sans doute mettre au moins un pick et un jeune joueur (Dante Exum pour le Jazz, Stanley Johnson pour les Pistons) dans la balance, en plus d’un contrat expirant pour respecter l’équilibre des salaires, pour mettre en place tout transfert.

Mike Conley – 20 pts et 6 pds par match – vaut le coup. Reste à voir si une offre va pousser les Grizzlies à enfin entamer leur reconstruction. La franchise du Tennessee vit une saison compliqué et elle s’est mis en tête de peut-être transférer ses stars, fidèles à l’organisation depuis des années. Un échange de Marc Gasol est toujours une possibilité mais il est plus vieux que son compère (34 ans pour l’Espagnol), moins performant et il dispose d’une option à 25 millions de dollars pour la saison prochaine. Il y a la menace de l’acquérir puis de le perdre sans contrepartie pendant l’intersaison. Conley, au moins, est sous contrat jusqu’en 2021.

Terrence Ross ou Aaron Gordon

L’effectif d’Orlando est assez mal foutu et il est le fruit de plusieurs années de cagades, de paris ratés et de choix étranges sans direction claire. La franchise a changé de dirigeant et les nouveaux responsables chercheront à faire le ménage. De ce fait, plusieurs joueurs du Magic sont susceptibles de partir. Nikola Vucevic est le plus talentueux d’entre eux. C’est paradoxal d’imaginer une équipe transférer son meilleur joueur alors qu’elle est elle-même en reconstruction depuis des années. Mais le Monténégrin sera free agent en juillet et, avec ses performances cette saison (il est devenu All-Star pour la première fois), il demandera probablement un chèque bien salé.

Pas sûr que les Floridiens soient complètement emballés à l’idée de le payer (même s’ils finiront peut-être quand même par le faire). La franchise a drafté Mo Bamba, un pivot, en juin dernier. D’où l’envie de lui faire de la place. Malgré tout, on voit mal Orlando se séparer de Vucevic d’ici jeudi. Le prix risque d’être trop cher pour les éventuelles équipes intéressées. Le Magic pourrait lâcher Terrence Ross. Il est lui aussi en fin de contrat. Les ailiers shooteurs sont convoités et peut-être qu’il sera envoyé au sein d’une rotation plus ambitieuse moyennant deux seconds tours de draft.

Surveillons aussi Aaron Gordon. Son nom circule dans les rumeurs depuis un moment. Lui aussi fait doublon avec un autre jeune du Magic, Jonathan Isaac. Les dirigeants lui ont offert un contrat avec un salaire dégressif d’année en année, ce qui rend le deal bien plus facile à transférer. Ils avaient peut-être déjà une petite idée derrière la tête à ce moment-là. Gordon stagne, ce qui peut pousser Orlando à s’en séparer, mais il reste suffisamment jeune pour que son potentiel intrigue une autre franchise.

Nikola Mirotic ou E’Twaun Moore

Les Pelicans ont désormais une certitude : Anthony Davis va partir. Peut-être que ce sera d’ici jeudi. Probablement cet été. Et dans le meilleur (pire ?) des cas, en 2020. Mais il ne veut pas rester en Louisiane. La franchise va donc désormais entamer un processus de reconstruction. La première étape, avant même de se séparer de Davis, consiste à échanger tous les joueurs d’expérience qu’elles avaient compilé dans son effectif justement pour aider A.D. à aller loin en playoffs. Plusieurs d’entre eux arrivent en fin de contrat.

Nikola Mirotic est un intérieur fuyant qui peut apporter du spacing et donc de l’adresse extérieure. E’Twaun Moore est un potentiel « 2 way player » sur les ailes. Au moins l’un de ses deux joueurs peut taper dans l’œil d’un candidat aux playoffs. Julius Randle est aussi susceptible de partir. Il a une option sur sa prochaine saison et il va sans doute la décliner (neuf millions de dollars) pour chasser un contrat plus massif. Il tourne à 20 points et 9 rebonds cette saison ! On l’image mal être transféré parce que New Orleans risque de réclamer une contrepartie plus importante (au moins un premier tour). Son profil est aussi moins facile à intégrer à une rotation par rapport aux spécialistes que sont Moore et Mirotic.

Wayne Ellington

Quasiment tous les joueurs du Heat sont transférables sauf Josh Richardson, Bam Adebayo, Justise Winslow et le futur retraité Dwyane Wade. Miami va chercher à dégraisser sérieusement sa masse salariale et on suppose que les dirigeants adoreraient se débarrasser des contrats de Kelly Olynyk, Dion Waiters, James Johnson ou Tyler Johnson. Néanmoins, il est plus probable que le shooteur Wayne Ellington, dont le deal expire cet été, soit celui qui attire le plus les convoitises des autres équipes.

Brandon Knight ou Marquese Chriss

Ce sont les joueurs dont les Houston Rockets aimeraient bien se débarrasser. Les Texans sont prêts à attacher un premier tour de draft à Brandon Knight ou à Marquese Chriss dans l’espoir de récupérer un joueur capable de renforcer l’équipe sur les ailes. Zach Lowe rapporte que les Rockets ont discuté avec les Cavaliers d’un échange d’Alec Burks. Sans suite pour l’instant.

Reggie Jackson

Personne n’en veut, les Detroit Pistons y compris. La franchise du Michigan aimerait cruellement envoyer son contrat ailleurs d’ici jeudi mais ça s’annonce compliqué. Pas sans inclure d’autres assets bien plus intéressants dans l’échange.

Jabari Parker

Même problème que pour Reggie Jackson : qui va bien vouloir de Jabari Parker ? Les Chicago Bulls disposent d’une option à 20 millions sur la prochaine saison du jeune ailier. Et ils ne l’activeront pas, évidemment. Ils s’apprêtent donc à le laisser partir et ce ne serait pas contre un transfert. D’ailleurs, tout l’effectif serait disponible à l’exception de Lauri Markkanen et Wendell Carter Jr (Zach LaVine et Kris Dunn sont transférables mais au prix fort donc peu probable qu’ils bougent d’ici jeudi).

Alec Burks

Un autre ailier en fin de contrat capable de donner des coups de main des deux côtés du terrain.

Enes Kanter

Son contrat expirant en fait un potentiel asset mais son profil – un intérieur technique qui ne défend pas et n’étire pas le jeu au-delà de la ligne à trois-points – limite le nombre d’équipes intéressées. Sauf si une franchise cherche du scoring au poste bas en sortie de banc. Là, Enes Kanter peut faire l’affaire.

Jeremy Lin ou Dwyane Dedmon

Ou Kent Bazemore… ou même Taurean Prince à condition d’inclure un premier tour de draft. Les Atlanta Hawks sont prêts à accumuler les picks et ils ont des joueurs à lâcher. Jeremy Lin et Dewayne Dedmon sont les plus à même de bouger. Le prix sera sans doute trop cher pour Prince, un jeune 3 and D qui peut intégrer le projet de la franchise.