Mike D’Antoni encense Kendall Marshall

La prestation de Kendall Marshall contre Utah a ravi Mike D'Antoni qui compare déjà son jeune meneur à un certain Jeremy Lin.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Mike D’Antoni encense Kendall Marshall
Pour sa première titularisation avec les Lakers, Kendall Marshall a démontré qu'il méritait certainement sa place au sein d'un roster NBA. Fraîchement signé par la franchise californienne, l'ancien de North Carolina a impressionné cette nuit, terminant la rencontre avec 20 points, 15 passes et 6 rebonds contre Utah, victoire à la clé. Une performance qui n'avait plus été réalisée par un Laker depuis Kobe Bryant en 2002. De quoi ravir Mike D'Antoni qui, pour faire face à la pénurie de meneur qui sévit actuellement à L.A., n'a pas eu d'autre choix que d'aligner son jeune joueur dans le cinq majeur.
« Cela a été assez facile parce que nous n’avions pas d’autres alternatives », explique le coach des Lakers à ESPN tout en saluant la performance de sa nouvelle recrue. « C’est plus facile. Quand vous êtes le seul meneur de jeu, vous n’avez personne derrière vous et vous savez que vous êtes le seul choix possible. »
Une éclosion qui rappelle à Mike D'Antoni la trajectoire de Jeremy Lin qu'il avait lui-même lancé lorsqu'il était encore le coach des Knicks.
« Je ne veux pas faire de comparaison mais Jeremy Lin a fait exactement la même chose. Pour sa première, il a fait un match horrible à Boston et je me suis dit : ‘Oh mon Dieu’. Et vous connaissez la suite. C’est ce qui arrive avec certains joueurs. »
Reste à voir si "Marshall Madness" saura à son tour enchaîner les bons matches pour devenir une solution fiable en attendant le retour de Jordan Farmar, Steve Blake et Steve Nash. Et à en croire le tacticien des Lakers, celui qui évoluait il y a encore quelques semaines en D-League a toutes les qualités pour confirmer ses bons débuts.
« Premièrement, il a une super vision du jeu. Il voit tout. Deuxièmement, il a joué comme vous devez jouer au poste de meneur. Et troisièmement, ce que je cherchais avant tout c’était quelqu’un qui puisse donner du rythme à notre équipe. Et c’est ce qu’il a fait. Il devrait être capable de le refaire tous les soirs. »
Kendall Marshall sera-t-il l'étincelle qui permettra aux Lakers de se relancer ? C'est certainement trop tôt pour le dire. Toujours est-il que Los Angeles, qui restait sur six défaites consécutives, a mis fin à sa mauvaise série contre le Jazz dans le sillage de son héros du soir bien décidé à confirmer lors des prochaines échéances.
« Rien n’est encore fait. La chose dont je suis le plus heureux, c’est la victoire », confiait Marshall après la rencontre.
Et des victoires, les Lakers devront encore en engranger pour éviter de se faire largueur au classement en attendant que l'infirmerie se vide. L'occasion pour Kendall Marshall de continuer de marquer des points tout en espérant que les résultats suivent alors que L.A. disputera ses quatre prochains matches contre des équipes de l'Ouest (Denver, Dallas, Houston, Clippers).
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest