Mike D’Antoni pas convaincu par l’arrivée de Phil Jackson

Sans pour autant estimer que Phil Jackson va se planter aux New York Knicks, Mike D'Antoni souligne que la tâche qui attend le "Zen Master" est colossale.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Mike D’Antoni pas convaincu par l’arrivée de Phil Jackson
Depuis la nomination de Phil Jackson à la tête des New York Knicks, les personnalités de l’univers NBA ne cessent de vanter les qualités – indéniables – et le succès du « Zen Master » tout en se montrant optimiste sur ses chances de réussite dans la grosse pomme. Nous avons enfin trouvé un acteur de la ligue un peu plus sceptique que ses confrères. Mike D’Antoni actuel coach des Los Angeles Lakers (NB : pour encore combien de temps ?) a souligné la tâche colossale qui attend Jackson aux Knicks.
« Quel que soit le lieu, c’est un énorme boulot et pas seulement à New York. Il faut jeter un œil à leur Salary Cap et à ce qu’ils ont sous la main. Les choses peuvent-elles évoluer assez vite ? Cela nécessite beaucoup d’efforts », assure Mike D’Antoni à ESPN. « J’espère – enfin je n’espère pas car je ne suis pas un membre des Knicks – que ça va marcher pour lui. Ce sera très dur mais ils choisi un bon gars et il va faire du super boulot. »
Ne nous laissons pas avoir par la conclusion. Mike D’Antoni, ancien coach des Knicks, a justement pointé du doigt les difficultés quotidiennes que s’apprête à rencontrer Phil Jackson tout en sachant pertinemment que l’ancien entraîneur des Los Angeles Lakers ne serait pas présent en permanence à New York. Sans aller jusqu’à dire que les deux hommes ont un différent, notons simplement que Mike D’Antoni a hérité du job promis à Jackson en novembre 2012, lorsque le « Zen Master » était prêt à reprendre du service sur le banc des Lakers. Depuis, D’Antoni entend des « We want Phil » descendre des travées du Staples Center à chaque saison. Phil Jackson est un coach légendaire. Il a gagné six titres à Chicago et cinq autres à Los Angeles (mais aussi deux à New York en tant que joueur). Son CV parle pour lui et c’est justement son passé victorieux qui incite les observateurs à se montrer optimistes. Pour Mike D’Antoni, cela ne veut strictement rien dire.
« Je ne pense pas que le succès en tant que coach soit un gage de succès en tant que dirigeant. Ce sont deux boulots complètement différents. C’est comme lorsqu’un grand joueur devient coach. C’est n’est pas le même job. Dans ce genre de situation, on ne sait pas si ça va marcher ou non. Il connait très bien le basket et il a beaucoup de qualités. Il n’y a donc aucune raison que ça ne marche pas. Mais il n’y a pas non plus de raisons que ça marche, on verra bien. »
On sera bientôt fixé, Phil Jackson devra rapidement se mettre dans le bain étant donné que la saison approche à sa fin.
Afficher les commentaires (16)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest