Mike Malone espère toujours faire défendre les Kings…

Le crâne de Mike Malone s'est un peu plus dégarni depuis son arrivée à Sacramento. Mais le coach espère toujours changer la culture de son équipe.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Mike Malone espère toujours faire défendre les Kings…
Mike Malone était l’assistant chargé des tâches défensives aux Golden State Warriors. Un spécialiste des stops et autre stratégies en tout genre pour arrêter les attaques adverses. Pour son premier poste en tant que « Head coach », il a hérité d’une équipe… catastrophique de ce côté du terrain. Les Sacramento Kings l’ont justement embauché pour changer la philosophie des joueurs de l’effectif. Dans le même temps, les dirigeants se sont séparés du seul bon défenseur de l’équipe (Luc Mbah Amoute) et ont ajouté des joueurs plus réputés pour leur talent de scoreur que leurs aptitudes en défense (Rudy Gay, Derrick Williams). Mais Mike Malone ne perd pas espoir.
« La question s’est posée à Golden State la première année. Nous étions une équipe candidate à la loterie et nous étions mauvais en défense », raconte Mike Malone au Sacramento Bee. « La saison suivante, nous avons progressé en défense et nous sommes sortis au second tour face aux Spurs. »
Les Sacramento Kings peuvent-ils rêver d’une progression similaire à celles des Warriors ? Cela nous semble compliqué pour l’instant. La franchise de la Baie d’Oakland peut tout de même compter sur des joueurs comme Andrew Bogut ou Andre Iguodala pour s’imposer parmi les meilleures équipes défensives de la ligue. DeMarcus Cousins a beau s’affirmer comme un pivot dominant poste bas, il est loin d’être un joueur intimidant près du cercle en défense. Les Kings encaissent 107,2 points sur 100 possessions. Seul le Jazz fait pire. En revanche, Sacramento se classe parmi les quinze meilleures attaques de la ligue.
« Golden State avait cette identité avant, à savoir marquer beaucoup de points », se remémore Carl Landry. « Mais les gars ont compris que ça ne mènerait nulle part et tout le monde s’est mis à défendre. »
Les joueurs des Kings auront-ils la maturité suffisante pour adhérer au projet défensif de Mike Malone ? Le coach a justement demandé à Landry de raconter son passage aux Warriors aux autres joueurs de l’équipe afin de mieux faire passer le message.
« Carl leur a dit pourquoi nous étions aussi bon », insiste le coach. « Ce n’était pas parce que nous avions cinq stoppeurs. Mais nous avions cinq gars qui ne faisaient qu’un, qui défendaient ensemble et qui communiquaient entre eux. »
Autrement dit, même si les joueurs de Sacramento ne sont pas des cracks en défense, ils peuvent s’améliorer en jouant en équipe… des deux côtés du terrain.
Afficher les commentaires (6)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest