Knicks : L’association Jason Kidd – Pablo Prigioni cartonne

Woodson cherche la bonne formule pour faire évoluer ses deux meneurs vétérans ensemble.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Knicks : L’association Jason Kidd – Pablo Prigioni cartonne
Avec le tandem Jason Kidd - Pablo Prigioni, Mike Woodson dispose de remplaçants de luxe au poste de meneur derrière Raymond Felton. Le coach des Knicks doit maintenant trouver la bonne formule et il espère profiter de la présaison pour répartir le temps de jeu même s'il reconnaît que ce ne sera pas facile.
« En tant que coach, mon travail consiste à jongler avec les minutes en fonction de qui joue bien », a déclaré Woodson au New York Post. « Les minutes vont être difficiles à trouver dans cette équipe. »
Les deux meneurs vétérans ont déjà démontré leur complémentarité si bien qu'ils pourraient être alignés en même temps avec Kidd décalé au poste d'arrière. L'ancien Mav est en tout déjà satisfait d'avoir déjà trouvé certains automatismes avec son nouveau coéquipier.
« Je pense que ça vient de notre âge. Il a 35 ans et j’en ai 39 », explique Kidd. « Nous nous connectons tout de suite. Il sait comment jouer. Il joue simple et dur. C’est agréable de jouer avec lui parce que c’est un compétiteur. Si on met l’âge de côté, ça reste du basket. C’est facile de jouer quand vous comprenez comment jouer juste. »
D'après Tyson Chandler, la principale qualité des deux joueurs est surtout qu'ils ne commettent pas d'erreur, ce qui facilite la tâche de toute l'équipe.
« Ils ont tellement de connaissance. Ils prennent rarement la mauvaise décision », se réjouit le pivot des Knicks
A 35 ans, Pablo Prigioni fait ses grands débuts en NBA. Et si l'Argentin est apparu à son aise, il considère que c'est grâce à la relation avec son nouveau partenaire qui lui permet de jouer son basket naturellement.
« C’est facile de jouer avec Kidd. Je pense que nous sommes des joueurs similaires », constate l'ancien meneur du Real. « Nous aimons jouer le pick and roll, créer du jeu et faire des passes. Je pense qu’on se comprend bien mutuellement. »
L'Argentin est surtout séduit par la bonne ambiance qui règne au sein du vestiaire des Knicks et l'état d'esprit collectif qui a favorisé son intégration.
« J’adore les joueurs. Je suis surpris de voir combien de gens biens il y a dans le vestiaire. En Europe, nous avons l’idée qu’aux Etats-Unis chaque joueur ne pense qu’à lui et pas au groupe. Je ne crois pas que ce soit le cas dans ce vestiaire. »
Afficher les commentaires (15)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest