107 CHA
122 ATL
110 MIA
105 CHI
110 PHI
104 TOR
119 WAS
135 LAC
106 DAL
110 SAC
96 POR
108 OKC
142 LAL
125 MIN

Giannis et les Bucks ont repris le contrôle de la NBA

BasketSessionPar BasketSession Publié

Comme la saison dernière, les Milwaukee Bucks caracolent en tête de la ligue. Avec 18 victoires en 21 matches, ils présentent pour l’instant le meilleur bilan.

Les Milwaukee Bucks n’ont pas eu besoin de se fouler pour venir à bout des New York Knicks hier soir. Le match était même plié après un quart temps. Un 33-15 expéditif lors des douze premières minutes qui annonçaient une nouvelle longue soirée pour la franchise de Manhattan. Celle de Giannis Antetokounmpo fut beaucoup plus courte. Son compteur affichait déjà un double-double après 14 minutes et le Grec est resté quelques instants de plus pour finir avec 29 points et 15 rebonds. Son équipe s’est largement imposée dans son sillage : 132 à 88. Un massacre.

C’est la douzième victoire de suite pour Milwaukee. Et mine de rien, c’est une série assez historique pour la franchise du Wisconsin. Elle n’avait plus gagné autant de matches d’affilée depuis 1982. Avec 18 succès en 21 rencontres, elle réalise même son meilleur départ depuis 1972. 18 sur 21, c’est aussi le premier bilan de la ligue actuellement. Les Bucks ont repris la tête aux Lakers, battus avant-hier. Les joueurs de Mike Budenholzer sont finalement repartis sur le même rythme que la saison dernière, qu’ils ont bouclé à la première place de la saison régulière. Mais le but, c’est de briller en playoffs.

« On doit continuer à faire notre boulot. On ne peut pas se concentrer sur les 12 matches que l’on vient de gagner. Le prochain match est à Detroit. Comment peut-on gagner contre Detroit ? Comment peut-on faire son boulot ? C’est ça que l’on doit se demander. On doit continuer à progresser. Parce qu’au bout du compte, tout ce qu’on fait maintenant, il faut qu’on le fasse en fin d’année », notait Giannis Antetokounmpo.

Malgré leur bilan, les Milwaukee Bucks sont-ils vraiment plus forts que l’an dernier par exemple ? Ils le sont sans doute un peu parce que leur leader, le MVP en titre, est encore plus impressionnant. Mais ils ont bien conscience que l’objectif, cette fois, c’est vraiment de concrétiser en se qualifiant pour les finales NBA.