Bamba, Young, Knox : Quels rookies ont cartonné ou déçu ?

Bamba, Young, Knox : Quels rookies ont cartonné ou déçu ?

Passage en revue des différentes troupes de la nouvelle promotion de rookies. Mo Bamba a été étincelant. Kevin Knox a arrosé sans succès.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Mo Bamba (Orlando Magic)

La belle surprise de la soirée ! Non pas que nous n’attendions pas Mo Bamba à ce niveau mais l’intérieur du Magic est l’un de nos chouchous – assumé – et nous avons pris plaisir à le voir briller pour sa première en NBA. Le rookie a été bon et il a même été décisif. Son entrée en jeu en début de quatrième quart temps a fait basculer la partie en faveur d’Orlando. Parce qu’à peine arrivé sur le terrain, le jeune homme claquait deux dunks et un block. Son équipe a passé un 9-0 sous son impulsion et elle n’a plus été menée une seule fois ensuite.

Bamba a terminé sa prestation solide avec 13 points, 6/8 aux tirs (1/2 à trois-points), 7 rebonds et 2 blocks en 25 minutes.

Donte DiVincenzo (Milwaukee Bucks)

Lancé par Mike Budenholzer dans la rotation, il a eu le droit à 22 minutes de jeu. Il les a plutôt bien rentabilisées en postant 8 points avec deux paniers extérieurs (3/6 aux tirs, 2/4 à trois-points). Donte DiVincenzo peut avoir un impact positif sur les Milwaukee Bucks, une équipe qui a besoin qu’au moins l’un de ses remplaçants sur les ailes soit en mesure de vraiment contribuer sur l’ensemble de la saison.

Miles Bridges (Charlotte Hornets)

Il a été beaucoup plus discret qu’en pré-saison. Seulement quinze minutes et un petit tir raté. Une passe, aussi.

Jaren Jackson Jr (Memphis Grizzlies)

Remplaçant au coup d’envoi, le quatrième choix de la draft a donné un aperçu de sa polyvalence lors de ses 25 minutes sur le terrain. Il a provoqué des fautes (6/6 aux lancers), marqué 10 points, capté 5 rebonds, volé 3 ballons et bloqué un tir. Mais les Grizzlies ont complètement pris l’eau contre les Pacers.

Aaron Holiday (Indiana Pacers)

Un petit tir primé en quatre minutes pour le dernier de la fratrie Holiday.

Rodions Kurucs (Brooklyn Nets)

11 minutes de jeu et un tir à trois-points converti en deux tentatives pour le Letton.

Bruce Brown (Detroit Pistons)

Dwane Casey lui a confié un rôle de titulaire en l’absence de Stanley Johnson. Bruce Brown ne s’est pas vraiment distingué dans les chiffres pour autant (0 point, 2 rebonds, 4 fautes en 19 minutes).

Zach Lofton (Detroit Pistons)

4 minutes et une ligne de statistique vierge avec simplement une tentative ratée.

Collin Sexton (Cleveland Cavaliers)

Plusieurs insiders en font un favori pour le ROY – nous on est vraiment très sceptiques pour cette saison. Pour l’instant, l’ancienne gâchette d’Alabama n’a pas encore les clés. Collin Sexton était remplaçant au coup d’envoi cette nuit. Il y a eu de l’activité (9 pts, 3 rbds) mais aussi des balles perdues (4) et de la maladresse (2/7).

Trae Young (Atlanta Hawks)

Exactement ce que l’on attendait : du scoring (14 points), des passes (5), des balles perdues (4) et des mauvais pourcentages (5/14). Il a aussi pris 6 rebonds. Trae Young se règle, il y aura des soirs beaucoup plus glorieux pour le meneur des Hawks. Il sera de toute façon titulaire toute la saison avec carte blanche pour arroser.

Omari Spellman (Atlanta Hawks)

Une entrée distinguée avec 7 points, 3 rebonds et un panier primé en à peine 8 minutes.

Kevin Huerter (Atlanta Hawks)

Le Klay Thompson du (très) pauvre a débuté sans marquer le moindre panier mais en prenant 3 rebonds en 5 minutes.

Kevin Knox (New York Knicks)

Un arrosoir le type. Il a déjà pris exemple sur Tim Hardaway Jr : 24 minutes, 16 tirs tentés. Le problème ? Seulement 4 paniers. Et donc 10 points pour le neuvième choix de la draft. Il a une vraie faciliter à se créer son propre shoot mais ça manque de réussite et de qualité dans l’exécution.

Allonzo Trier (New York Knicks)

L’un des steals de cette cuvée. Déjà fort en NCAA, à Arizona, Allonzo Trier a brillé en Summer League puis en pré-saison. Il a parfaitement réussi ses débuts en claquant 15 points à 5/9 en sortie de banc. Le tout en seulement 26 minutes. Avec même quelques actions très spectaculaires.

Mitchell Robinson (New York Knicks)

Une minute, deux points.

Kenrich Williams (New Orleans Pelicans), Isaiah Hartenstein (Houston Rockets) et Gary Clark (Houston Rockets)

Deux minutes, zéro point.

Marvin Bagley III (Sacramento Kings)

L’une des déceptions de la soirée même si, quelque part, ce n’est pas complètement de sa faute. L’ex-star de Duke n’a joué que 12 minutes et son équipe a pris le bouillon quand elle était sur le terrain. Marvin Bagley termine avec 6 points et 5 rebonds.

Harry Giles (Sacramento Kings)

Gêné par les fautes, il n’a joué que dix minutes. Pour deux points, un rebond et une passe.

Jalen Brunson (Dallas Mavericks)

Il a eu le droit à 19 minutes de jeu même s’il n’a pas particulièrement pesé. 3 points pour l’ancien double champion NCAA.

Ryan Broekhoff (Dallas Mavericks)

Nous avons vérifié son identité sur Wikipédia. Sinon, il a mis 3 points en 4 minutes.

Ray Spalding (Dallas Mavericks)

Une seule minute pour le rookie avec le nom le plus frais du championnat.

Elie Okobo (Phoenix Suns)

Un petit fadeaway… et seulement 8 minutes de jeu pour le Français (2 points, 1 passe).

Shai Gilgeous-Alexander (Los Angeles Clippers)

Une prestation intéressante. Le meneur remplaçant des Clippers a été gâté avec 28 minutes sur le terrain. Il a compilé 11 points, 2 rebonds, 4 passes, 1 steal et 1 block pendant ce temps-là. En ratant un seul tir (5/6). C’est prometteur.

Luka Doncic (Dallas Mavericks) et Deandre Ayton (Phoenix Suns)

Le point complet sur leur duel à retrouver ici.

 

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest