118 TOR
112 MIL

Les mots forts de David Griffin sur le cas Anthony Davis

BasketSessionPar BasketSession Publié

Si l'intérieur Anthony Davis souhaite quitter les New Orleans Pelicans, David Griffin, récemment nommé vice-président de la franchise, n'a pas dit son dernier mot.

"That's All Folks", avec son t-shirt pour le dernier match de la saison des New Orleans Pelicans, Anthony Davis pouvait difficilement faire plus clair. Il ne s'agit pas d'un secret, l'intérieur veut quitter la franchise de la Louisiane et espère un accord pour un trade durant cette intersaison. Mais est-ce vraiment le plan des Pelicans ? Avec la fin du contrat de la superstar en 2020, New Orleans va rapidement se retrouver le couteau sous la gorge et devrait agir cet été pour obtenir la meilleure compensation possible. Cependant, de son côté, David Griffin, récemment nommé vice-président des opérations basket, n'a pas encore abandonné sur ce dossier.

"Tout d'abord, je pense que ce t-shirt, c'était surtout pour annoncer Space Jam 2 (rires). Quand j'étudie la situation, je suis vraiment très optimiste. Pourquoi ? La raison est simple, j'ai une excellente relation de travail avec Rich Paul. Il sait qu'on a eu une incroyable aventure gagnante ensemble (à Cleveland avec LeBron James, ndlr). A cause de ça, il y a un respect mutuel entre nous. Je pense qu'il va apprécier le fait de me voir venir ici, car il sait que je viens ici pour gagner. Je pense probablement qu'une partie des inquiétudes d'Anthony va ainsi disparaître. Il y a des raisons d'être optimiste, je pense qu'Anthony sera ouvert à l'idée de revenir. Mais la vraie question : À quoi ça va ressembler ? Est-ce qu'on peut se donner le meilleur l'un à l'autre ? J'espère que c'est possible... En tout cas, ce n'est pas impossible", a assuré David Griffin pour ESPN.

L'arrivée de David Griffin chez les Pelicans peut-elle tout changer ? Pour vraiment séduire Rich Paul et Anthony Davis, l'ancien boss des Cavs va devoir réaliser de grandes promesses. Effectuer une Free Agency 2019 exceptionnelle serait également indispensable. Mais ce discours peut aussi servir pour faire grimper les enchères en démontrant, au moins publiquement, que New Orleans ne veut pas céder son meilleur joueur...