NBA Awards : Lance Stephenson

Lance Stephenson a bien mérité son NBA Award après sa sortie aigrie pour commenter sa non-sélection au All-Star Game.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Trophées
NBA Awards : Lance Stephenson

Trophée José Garcia/Bruno Davert du mec qui veut buter tous ses concurrents pour le job : Lance Stephenson

On se demande encore ce qui met le plus Lance Stephenson en pétard. Que sa vidéo de campagne pour le All-Star Game ait fait rire les coaches sans les convaincre de le retenir, que les mêmes coaches lui aient préféré Joe Johnson, ou que ses parents soient les moins inventifs du monde en termes de prénoms ? Pour l'anecdote, Lance Senior, le chef de famille, a appelé ses fils Lance et... Lantz, un patronyme quasi identique au niveau sonore. Quoi qu'il en soit, l'arrière des Pacers a très mal vécu le fait d'avoir été mis de côté pour le gala de New Orleans dans 10 jours. D'où sa déclaration un poil abrupte après avoir appris la nouvelle.
"J'étais déjà aigri et maintenant c’est pire. Je vais détruire tous ceux qui se présentent face à moi. Je vais m’en prendre à tous ceux qui sont devant moi, ou tous ceux que les gens pensent meilleurs que moi. Vous avez pu le voir ce soir avec Joe Johnson".
Bien évidemment, le trashtalking de "Born Ready" n'a pas chamboulé "Joe Cool", dont l'expression faciale reste de toute façon la même qu'il inscrive un buzzer beater de légende ou qu'on lui annonce que quelqu'un lui a volé sa caisse... Cette volonté féroce de vouloir éliminer ses concurrents après une mise à l'écart n'est pas sans rappeler Bruno Davert, le "héros" incarné par José Garcia dans le film "Le Couperet". Dans ce polar, Davert est tellement aigri de s'être fait limoger de son entreprise de papeterie et de ne pas retrouver de boulot, qu'il devient un sérial killer d'un genre particulier. Se faisant passer pour un PDG, il publie une fausse annonce pour attirer des hommes ayant le même profil professionnel que lui et les élimine un par un à coup de flingue ou de roues de bagnole. Du coup, plus de concurrence pour les vrais jobs. Le film de Costa-Gavras (aucun rapport avec Kostas Koufos...), n'a pas rencontré le succès qu'il aurait mérité à sa sortie en 2005. Un peu comme Stephenson cette saison, finalement... On espère juste que Lance va s'armer de patience et ne pas convoquer tous les arrières de la ligue pour leur faire la peau avant la fin de la saison. Les playoffs perdraient quand même pas mal en intensité...

La vidéo de promo de Sir Lance-a-Lot

[youtube hd="0"]http://www.youtube.com/watch?v=r_61Dq6lXMI[/youtube]
Afficher les commentaires (7)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest