NBA : Ceux qui voudront quitter la bulle auront du mal à revenir

La NBA ne laissera pas des joueurs faire des allées et venues dans la bulle d'Orlando. Chaque sortie sera synonme de quarantaine et de contrôles.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
NBA : Ceux qui voudront quitter la bulle auront du mal à revenir

Pour que la saison 2019-2020 puisse reprendre, la NBA a donc opté pour le format de "bulle". Les 22 équipes encore en lice ou déjà qualifiées pour les playoffs ne pourront pas faire des allées et venues à leur guise pendant les trois mois de compétition. Une situation qui peut s'avérer déprimante pour les joueurs qui ne seront pas en mesure de ramener leurs familles, comme l'avait exprimé Evan Fournier lors de son entretien avec First Team.

La ligue entend se montrer particulièrement intransigeante avec les joueurs ou les membres du staff d'une équipe qui souhaiteraient quitter provisoirement Disney World Resort, où reprendront les débats. Selon Shams Charania de The Athletic, quiconque sortira de la bulle floridienne devra observer 10 jours de quarantaine à son retour, mais aussi deux test négatifs consécutifs pour le Covid-19.

Les virées nocturnes en avion pendant les playoffs NBA à la Dennis Rodman seront compliquées. Celles à la Fred VanVleet, qui avait provisoirement quitté les Toronto Raptors lors des playoffs 2019 pour assister à la naissance de son enfant, également.

On n'a pas enquêté sur le nom des joueurs dont la compagne est enceinte et pourrait accoucher pendant les trois mois durant lesquels s'étendra cette fin de saison. Mais c'est toujours une possibilité à prendre en compte.

Une place est prévue dans la bulle pour la famille lorsqu'elle est en nombre restreint, mais plusieurs joueurs ont déjà indiqué qu'ils ne feraient pas courir de risques à leurs proches en les délocalisant.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest