NBA CIRCUS : Harden est sauvé, Kuzma est foutu, Butler mouche Barkley

NBA CIRCUS : Harden est sauvé, Kuzma est foutu, Butler mouche Barkley

Au programme du jour quelques coups de gueules, de la défense, des prises de position et beaucoup d'avis tranchés et de contreparties musclées.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / décalage

Le coach parfait

John Lucas serait sur les radars des Houston Rockets pour succéder à Mike D’Antoni. En plus d’avoir été un des plus gros prospects du pays (énorme au lycée, puis numéro 1 de la draft), d’avoir été un head coach aux Spurs, à Philly et aux Cavs, il a un autre plus sur son CV. Ancien toxico (ce qui lui a valu d’avoir une carrière solide, mais nettement moins brillante que ce qu’elle aurait pu être), il s’est spécialisé pour venir en aide aux joueurs qui avaient des problèmes avec la drogue. S’il y en a un qui peut soigner l’addiction de James Harden aux tirs et au croquage, c’est bien lui !

Chat noir

Taquiné sur les réseaux sociaux, critiqué par les médias, Kyle Kuzma vit des finales NBA un peu compliquées. Heureusement, pour le défendre, il peut compter sur un avocat de haut vol, un ancien Laker célèbre, en la personne de... A non, pardon, on s'est trompé. Merde, les finales NBA de Kyle sont vraiment, vraiment compliquées dans tous les domaines.

Quel homme

La culture de l’instant est un phénomène compliqué. Et parfois paradoxal. Il prend de telles proportions qu’on finit par hésiter à être dithyrambiques sur des choses qui le méritent. Surtout qu’on est tellement abreuvé qu’on passe finalement très vite à autre chose.

Mais, il ne faut pas avoir peur des mots : pour toutes les raisons évoquées dans le Circus d’hier et bien d’autres, la perf de Jimmy Butler dans le Game 3 est tout simplement l’une des plus grandes jamais vues en Finales NBA. Et celui qui dirait que c’est la plus grande aurait de sacrés arguments à faire valoir.

Le plus dingue dans tout ça ? C’est qu’il est aussi le meilleur des grands joueurs pour le travail de l’ombre :

Good Ol’Dayz

Vous vous souvenez quand tout le monde disait que les Lakers avaient payé trop cher pour avoir Anthony Davis ; que LeBron James allait à LA pour tourner des films et vivre la belle vie en pré-retraite ; et que Jimmy Butler allait à Miami pour la thune, la fête et détruire un nouveau vestiaire ?

En bref, à retenir en NBA (mais pas que)

  • Jimmy B. est aussi un as de la punchline et de la contrepartie. Charles Barkley l'a compris à ses dépends lorsqu'il a tenté de le taquiner sur son allure un peu suspecte dans la bulle. Que ce soit sur le parquet ou en interview, Jimmy n'est vraiment pas bon à prendre dans cette bulle.
  • Certains ont critiqué l'attitude de LeBron James à la fin du Game 3 ? Comptez sur son poto Kendrick pour le défendre.
  • Le face à face que tous les fans de MMA veulent voir : Israel Adesanya Vs John Jones. Après les missiles qu’ils se sont envoyés sur Twitter hier, on s’attendait à voir débarquer les casques bleus.
  • C'est beau le respect entre stars quand même.
  • Si Game Of Thrones vous manque trop, voici quelques infos sur son prequel, House Of The Dragons.
  • Franchement, Goran Dragic fait mal au coeur quand même... foutue blessure.
  • Big up aux militants anti-Trump qui se sont réappropriés le terme de “proud boys” sur les réseaux.
  • Copycat : le mec qui a lancé la pétition anti-Kuzma, c'était finalement assez drôle. Le gars qui fait la même chose sur Danny Green un jour après, c'est juste pathétique.
  • Le Prix Nobel de physique revient cette année à un trio d’expert des trous noirs. Comme quoi, il y a encore de l’espoir pour Danny Green.
  • Dray Green n'est pas content du tout, mais pas du tout, du tout. On ne parle pas assez de Jae Crowder selon lui pendant ces finales. Il souligne d'ailleurs son importance dans le parcours du Heat. Bah pour le coup, on est d'accord avec Draymond. Moins il joue et plus ses sorties semblent pertinentes non ?

En bref, à oublier en NBA (mais pas que)

  • Une petite rumeur évoque un trade qui enverrait Derrick Rose chez les Warriors... Mouais... Derrick DOIT finir sa carrière à CHI-CA-GO. Point.
  • Voilà le pitch : suivez une femme de 40 ans accusée d’avoir aidé au meurtre de son petit ami pour qu’elle puisse épouser son propre père. Trop fou ? Trop glauque ? Trop n’importe quoi ? Non, c’est simplement un mardi comme les autres aux Etats-Unis.
  • Les enfants qui donnent leurs avis sur les finales NBA, ça vous intéresse ? Ouais, nous non plus.
  • Very Bad Trip : quand des écolières se retrouvent à l’hopital après avoir mangé des bonbons au THC.
  • Le champion NBA 2020 n'est pas encore connu que le favori pour le titre 2021 est déjà annoncé... Ce monde va trop vite. Sinon, les "experts" se souviennent que Boston a été sorti par Miami cette année ou leur mémoire est aussi courte que ces prévisions sont prématurément débiles ?

La relève

Julius Randle est un bon joueur de basket. Mais il connaît ses limites. Alors il a décidé d’éduquer son fils en lui montrant quelques légendes de la NBA sur qui calquer son jeu. Visiblement, en ce moment, son môme mate des vidéos de Bill Laimbeer :

 

Cancun on 3

Patrick Beverley est une vraie teigne. Il lâche jamais l’affaire et a l’air toujours en colère. Mais il a aussi du recul. Son trashtalking sur Cancun lui est revenu en pleine face. De quoi l’énerver ? Non, le gars est visiblement très lucide. Il a reconnu que la réplique était très bonne et s’est bien marré.

Y a deux choses qu’on ne peut pas lui reprocher : manquer de sens de l’humour et d’autodérision ; et d’être radin sur la farine quand il prépare une pâte…

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest