LeBron James et les SMS pour réveiller sa team, une vieille habitude qui remonte à 2016

Tristan Thompson a révélé que le SMS envoyé par LeBron James à ses coéquipiers avant le game 4 contre Miami n'était pas le premier du genre.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
LeBron James et les SMS pour réveiller sa team, une vieille habitude qui remonte à 2016

On vous parlait mercredi du SMS de LeBron James envoyé à ses coéquipiers avant le game 4 des Finales NBA pour leur rappeler l'importance de la rencontre. Figurez-vous que ce n'est pas la première fois que le "King" se réveille d'une sieste avant un match important avec l'envie de textoter ses camarades pour leur mettre un joli coup de pression.

Tristan Thompson, son ancien coéquipier chez les Cleveland Cavaliers, a raconté lors de l'émission de Colin Cowherd que LeBron avait déjà procédé de la sorte, dans un moment encore plus chaud : les Finales NBA 2016 contre les Golden State Warriors, juste après le game 4...

"LeBron nous a envoyé un SMS alors que l'on perdait 3-1. On devait prendre l'avion pour San Francisco. A minuit, minuit et demi, j'ai reçu : 'Ecoutez les gars, je sais qu'on est menés 3-1, mais si vous pensez que l'on ne peut pas gagner cette série, alors ne montez pas dans ce putain d'avion'.

J'étais avec JR Smith et on lui a répondu : 'Mais oui putain, bien sûr qu'on sera là et qu'on pense qu'on peut gagner !!' Et c'est ce qu'il s'est passé !".

Ces 12 équipes dont peut s'inspirer Miami pour renverser les Lakers

A Cleveland cette année-là, un autre message, un peu plus long et venant d'un peu plus haut dans la hiérarchie - si tant est que quelqu'un dans une franchise ait plus de pouvoir décisionnel que LeBron James - avait fait son effet. Dans le livre de Brian Windhorst et Dave McMenamin sur l'épopée des Cavs, on avait appris l'existence d'un e-mail assez incroyable envoyé à toute la franchise par le General Manager David Griffin.

Alors que les Warriors menaient 3-1 et n'avaient plus qu'à boucler la série pour un second titre de rang, voici ce qu'a rédigé Griffin, aujourd'hui big boss des New Orleans Pelicans.

"Qu'est ce que tout cela signifie ? Cela signifie plus que ce que vous n'avez jamais osé imaginer [...] AUCUNE EQUIPE DANS L'HISTOIRE DE LA NBA n'a remonté un 3-1. Plutôt que de vous sortir le cliché du 'pourquoi pas nous', voilà ce que je vous propose : ICI, NOUS AVONS FAIT L'HISTOIRE AU QUOTIDIEN. Donc plutôt que de dire, pourquoi pas nous, mieux vaut se dire : 'putain, mais pourquoi est-ce qu'il en serait autrement' ?

L'HISTOIRE NOUS ATTEND. Personne ne l'a jamais fait parce que c'était à NOUS qu'il revenait de le faire. On va devenir les premiers à le faire parce qu'on sait comment s'y prendre. L'HISTOIRE NOUS A CHOISI.

Ne fuyez pas, n'ayez pas peur, ne soyez pas découragés. NOUS ALLONS NOUS EMPARER DE LA PLACE QUI NOUS REVIENT DANS L'HISTOIRE !".

Un mail prophétique qui n'aurait évidemment pas été analysé de la même manière si les Cavs n'avaient pas réussi cet exploit. Au lieu de ça, il fait partie de la légende autour de cet exploit que Miami espère désormais reproduire à partir de vendredi.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest